Autres sports

Matthieu Osch: “Une expérience inoubliable”

Matthieu Osch n’a pas encore passé son bac, mais il a porté les couleurs du Luxembourg sur la poudreuse sud coréenne de Pyeongchang, au mois de février. De retour des Jeux d’hiver, le jeune skieur est revenu sur son expérience olympique.

Matthieu, qu’est-ce que ça fait d’être lycéen et de disputer les JO?

C‘est sûr, c‘était spécial d‘être l’un des plus jeunes mais je pense que le ski est de toute façon une discipline où l’on trouve des sportifs de quasiment de tous les âges. Et bien sûr, une telle expérience ne peut être que bénéfique pour le futur!

Quel regard portes-tu sur tes résultats sur le slalom géant et sur le slalom?

Compte tenu de l’importance de l’évènement, de mon manque d’expérience à ce niveau de course et  du niveau de concurrence, je suis assez satisfait de mes résultats. Sur le slalom géant, j‘ai essayé d‘assurer la première manche et d‘arriver en bas. La deuxième manche était nettement meilleure parce que je savais déjà un peu plus à quoi m’attendre! Je suis peut-être un peu déçu du résultat du slalom (NDLR: sortie de piste) vu que je n‘étais plus très loin de l‘arrivée et que c‘est vraiment ma discipline favorite.

Comment aborde-t-on une compétition de cette envergure? 

Même s’il y a beaucoup plus de pression et que les conditions sont différentes, je pense qu’il faut l‘aborder comme toutes les autres courses de la saison. En tant que skieurs, nous avons une routine qu‘il ne faut pas changer à mon avis.

As-tu pu mesurer l’écart qui te sépare des meilleurs skieurs?

Ce qui me sépare des meilleurs, c’est surtout l‘âge et l’expérience.  Des mecs comme Marcel Hirscher (champion olympique) courent déjà en Coupe du monde depuis presque dix ans donc ils savent très bien s‘adapter à de telles conditions et ils savent exactement comment skier.

Est-ce que tu sens que ta notoriété à changé ?

Non, pas vraiment. Je ne pense pas qu’elle ait changé, et puis, je n‘ai pas ramené de médailles! Le plus important pour moi,  c‘est cette expérience inoubliable que j‘ai vécu et qui me motive bien sûr à continuer sur ma lancée.

Maintenant que tu as réalisé un rêve, c’est quoi la prochaine étape pour toi?

C‘est clair, les JO étaient une énorme source de motivation. Je  vais terminer ma saison assez tôt parce que je passe le bac en mai ! L’année prochaine,  ce sera encore une année  consacrée à fond au ski puis ensuite, je chercherai une université dans laquelle je pourrai continuer le ski de compétition à haut niveau.

Propos recueillis par Yannis Bouaraba