Lire l’article
ING Marathon

Athlétisme

Erich François, responsable de l'organisation de l'ING Marathon : « La situation n'a pas changé »

Contrairement à ce qu'affirme la Une de l'Essentiel, l'ING Marathon n'est pas annulé. Dans une interview exclusive avec Mental, Erich François, responsable de l'organisation clarifie certains points.

Bonjour, l’article de l’Essentiel, sur sa une parlait d’annulation de l’ING Marathon, mais vous venez de confirmer que cela n’était pas le cas. Pouvez-vous nous expliquer plus clairement ce qu’il se passe en ce moment ?

La situation n’a pas changé. Le problème à l’heure actuelle c’est que les autorités refusent de prendre une décision. Si vous lisez l’article dans l’Essentiel, il est écrit que c’est la FLA qui a dit non. Mais la FLA ne peut pas dire oui ! Pour pouvoir dire oui, il faut d’abord que je récupère toutes les permissions de la ville et d'autres autorités compétentes, que je transmets à la FLA, qui ensuite prend une décision avec tous les documents. Mais sans ces permissions, en effet, évidemment que la FLA ne peut pas donner son aval. 

Etes-vous en dialogue avec la ville ?

J’essaye…

Recevez-vous des réponses ?

Ils disent que la FLA doit décider. Pourtant, c’est évident que c’est à la ville de le faire. Imaginez si la FLA décidait tout ce qui se passe dans la ville ? Il faut être sérieux.

Quelle est la stratégie à l’heure actuelle pour l’ING Marathon ?

Nous ne pouvons qu’attendre. Je crois que tout le monde attend une décision du gouvernement. Mais en toute sincérité, nous sommes bloqués. Je peux comprendre les politiciens, encore une fois, cela doit être très compliqué en ce moment. Mais tôt ou tard, ils se doivent de prendre une décision. C’est leur métier.

Vis-à-vis de l’article de l’Essentiel et sa une, leur avez-vous parlé au préalable ? Que pensez-vous de ce titre ?

Je leur ai parlé oui, avant l'article. Je n’ai rien à dire sur le contenu de l’article. Mais la une… Cela n’est tout simplement pas correct.

Qu’avez-vous envie de dire sur la situation actuelle ?

Que nous donnons notre meilleur. Que nous travaillons constamment. Et que nous attendons toujours une réponse de la part des autorités locales. Rien n’a changé depuis les derniers mois. C’est une situation très étrange. On n’a toujours que peu de visibilité sur le futur. Mais tant que les options d’avancer ou de reculer sont possibles, évidemment que nous essayons d’avancer ! C’est une situation vraiment bizarre… Et sans vouloir me répéter, il y a des choses que je ne comprends pas. Le marathon du Luxembourg est le dernier en Europe à ne pas avoir été annulé. Dans tous les autres pays d’Europe, les gouvernements ont pris la décision d’annuler. « Arrêtez de travailler, ça ne va pas le faire, ne perdez pas votre temps et votre sueur ». Partout, sauf au Luxembourg… Je comprends, encore une fois les politiciens. S’ils me demandent d’actionner un plan B, pas de souci. Mais passé un certain moment, il faut savoir quelle est la direction à aborder. Avoir quatre scénarios différents, c’est très compliqué. C’est à eux de prendre une décision, populaire ou « non ».

Entretien réalisé par Tendai Michot

Date de publication: 24 mars 2021

1 Commentaire

Pierre Jean
Je crains que Erich François veut pousser la faute de l’annulation sur la ville pour pouvoir récupérer l’argent investi. Je le comprends, mais chacun pousse la faute sur l’autre. La ville dit qu’elle n’a pas eu de demande, l’organisateur dit qu’il n’a pas eu de réponses de la ville... Question simple: qui prend la responsabilité en cas de Cluster lors du marathon? Erich François? La ville? La Fede? Où aucun???
Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet