Lire l’article
© Aston Martin Racing

Auto-Moto

Dylan Pereira sur le podium pour sa première en WEC

Ce week-end le pilote luxembourgeois faisait ses débuts dans le championnat du monde d'endurance avec l'équipe britannique TF Sport.

Dylan Pereira faisait la semaine dernière ses débuts au volant de l'Aston Martin Vantage, une voiture nouvelle à laquelle il a fallu forcément s'adapter. Point positif, c'est sur son circuit presque "à domicile" de Spa-Francorchamps qu'il opèrait son baptême du feu en WEC, le championnat du monde d'endurance. Qualifié en première position en GTE-AM, l'équipage de l'Aston Martin s'est finalement classé à la deuxième place de sa catégorie au terme des six heures de course. Au général, c'est la Toyota pilotée par Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley qui s'est imposée devant une Alpine et une autre Toyota. 

La Porsche Carrera Cup Allemagne profitait de l'occasion pour lancer également sa saison sur le toboggan des Ardennes. Et un autre pilote luxembourgeois à brillé sur la piste, Carlos Rivas a en effet remporté la victoire dans la catégorie ProAM. Prochaine manche pour lui le 16 mai prochain du côté d'Oschersleben. 

Lewis Hamilton s'impose, Fabio Quartararo s'écroule

En Formule 1 se disputait le troisième rendez-vous de la saison sur le circuit de Portimao au Portugal. Parti en pole position, Valtteri Bottas (Mercedes) a manqué l'occasion de la transformer en victoire, échouant sur la troisième marche du podium. C'est son coéquipier Lewis Hamilton qui s'est imposé, devant son principal rival Max Verstappen (Red Bull). Au classement du championnat du monde, le septuple champion du monde accroit son avance sur son dauphin néerlandais, avec désormais 69 points contre 61. A la troisième place on retrouve Lando Norris (37 points), de nouveau présent dans le top 5 en Algarve. 

En MotoGP, Fabio Quartararo (Yamaha Factory) était bien parti vers une nouvelle victoire sur le circuit de Jerez à l'occasion du Grand Prix d'Espagne. Mais à la mi-course, le pilote francais a commencé à ressentir les symptômes du fameux "arm-pump" au niveau de l'avant-bras droit (syndrome des loges dans la langue de Molière). Les douleurs l'empêchant de se battre aux avant-postes, Quartararo a lentement glissé vers le milieu de peloto, terminant à une lointaine treizième place. C'est l'Australien Jack Miller (Ducati) qui s'est imposé devant son coéquipier Pecco Bagnaia, et un autre Italien, Franco Morbidelli (Yamaha Petronas). 

Date de publication: 03 mai 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet