Lire l’article
© F1

Auto-Moto

Il y a 25 ans: Michael Schumacher remportait sa première victoire avec Ferrari

Après deux titres de champion du monde avec Benetton, Michael Schumacher se lance en 1996 dans le challenge Ferrari. Une Scuderia qui veut à l’époque retrouver ses lettres de noblesse après des années de disette. Le premier acte de cette refondation eu lieu le 2 juin 1996 sur le circuit de Barcelone.

Alors que débute la saison 1996 du championnat du monde de Formule 1, les grands favoris aux titres de champions pilotes comme constructeurs sont les pilotes Williams-Renault Damon Hill, qui a manqué la couronne mondiale d’un rien la saison précédente, et son coéquipier le nouveau venu en F1 Jacques Villeneuve, qui va rapidement se montrer très rapide. L’écurie britannique va dominer de la tête et des épaules les cinq premiers rendez-vous de 96, avec quatre victoires pour Damon Hill et une pour Jacques Villeneuve au Nürburgring.

A l’amorce du GP d’Espagne, seul le rocambolesque GP de Monaco remporté par la Ligier d’Olivier Panis n’est pas tombé dans l’escarcelle de Frank Williams et ses hommes. Et les qualifications disputées le samedi sur le circuit de Catalogne ne laisse pas vraiment envisager de bouleversements dans la hiérarchie. Damon Hill décroche la pole position devant Villeneuve, tandis que Michael Schumacher se contente du troisième rang, a près d’une seconde de la pole.

Un véritable déluge

Quinze jours après Monaco, la pluie est de retour pour pimenter cette nouvelle manche. Et c’est une pluie torrentielle, un véritable déluge qui va s’abattre sur le tracé catalan! Schumacher va donc tenter une stratégie agressive, avec très peu d’essence embarquée au départ, afin de se jouer des Williams. Et pourtant à l’extinction des feux, le Kaiser va complètement manquer son envol, retombant à la neuvième place.

Mais dès le premier tour il rattrape et avale Johnny Herbert, Olivier Panis et Rubens Barrichello. Eddie Irvine et Damon Hill sortent eux de la piste, et font encore gagner deux positions à l’Allemand. C’est ensuite Gerhard Berger, Jean Alesi puis le leader Jacques Villeneuve qui sont victimes de la maestria de Schumacher sur une piste détrempé. Au douzième tour le pilote Ferrari se retrouve en tête, et il ne la lâchera plus jusqu’à la 65e et ultime boucle.

Quatre secondes au tour plus rapide que ses adversaires, Michael Schumacher réalisa ce 2 juin 1996 une véritable démonstration. Seuls Alesi et Villeneuve finiront dans le même tour que le vainqueur du jour. Première des 72 victoires de « Schumi » en rouge, ce triomphe barcelonais confirma tout le génie de Schumacher. Mais la Scuderia et son pilote fétiche devront attendre encore 4 ans pour ramener le titre pilote à Maranello. Mais ça c’est une autre histoire…

  

 

 

Tags# :
Date de publication: 02 juin 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet