Lire l’article
© F1

Auto-Moto

La Formule 1 fait son retour en Turquie ce week-end

Après neuf ans d'absence, le Grand Prix de Turquie profite de la crise sanitaire pour signer son retour dans le calendrier.

Ils sont seulement trois parmi le plateau de pilotes actuel à avoir disputé la dernière course organisée sur le circuit d'Istanbul en 2011. Parmi eux, le vainqueur d'alors Sebastian Vettel avec sa Red Bull, mais aussi Lewis Hamilton et le Mexicain Sergio Perez. Un GP de Turquie qui a disparu ensuite du calendrier en raison d'un manque cruel de spectateurs, la F1 peinant à mobiliser les foules dans le pays. Pourtant, le tracé concu par le célèbre ingénieur allemand Hermann Tilke ne manque pas de piment, et présente l'originalité de tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, comme l'Autodromo Enzo e Dino Ferrari de Imola, et le circuit d'Interlagos au Brésil. 

  

Plusieurs virages du tracé procurent des sensations très intéressantes, et notamment le virage 8, un quadruple gauche que les pilotes négocieront à fond, encaissant à ce moment environ 3,5 g pendant six secondes et demies, un véritable défi. Le premier vainqueur de l'épreuve en 2005 fut Kimi Raikkonen (McLaren-Mercedes), avant la domination de Felipe Massa, qui s'imposa trois fois consécutivement dans le Bosphore au volant de sa Ferrari. Faisant du Brésilien et de la Scuderia, les recordman des victoires en Turquie. En 2009, c'est Jenson Button et la fameuse Brawn GP qui allaient venir remporter le Grand Prix, dernière victoire du Britannique l'année de son titre mondial. En 2010, c'est Lewis Hamilton encore chez McLaren-Mercedes qui venait s'imposer en Turquie, devant son compatriote et coéquipier Jenson Button, et l'Australien Mark Webber, rescapé d'un accrochage avec son coéquipier Sebastian Vettel. 

  

Départ à 11h10 ce dimanche

Concernant les spécificités de cette édition 2020 du GP de Turquie, les pilotes auront droit à deux zones d'activation du DRS, contre une seule lors de la dernière course en 2011. Deux anniversaires seront célébrés ce week-end, le 500e Grand Prix de l'écurie Sauber, et le 300e de Red Bull Racing. A noter que le départ de la course sera donné à 11h10 ce dimanche, un horaire particulier pour un Grand Prix quasi-européen. Du côté de la météo, la course devrait avoir lieu sur le sec, même si il y a 40% de chance que la pluie fasse son apparition le samedi, venant peut-être perturbé les essais libres et les qualifications. 

Date de publication: 12 novembre 2020

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet