Lire l’article
© BBC Arantia Larochette

Basket

Christophe Ney : « Il faut qu’on assure ! »

De saison en saison, l’Arantia prouve qu’il faut compter sur lui dans la bataille de la Total League. Entretien avec Christophe Ney, le technicien larochettois.

Vous avez commencé la saison avec deux succès puis vous venez de connaître deux défaites d’affilée…

Pour les deux défaites, cela s’explique assez facilement. On a joué le Basket Esch qui est favori pour le titre. La rencontre s’est déroulée au cours d’un gros week-end de basket. On avait déjà laissé des forces dans le match de l’avant-veille face au Racing. Cela avait été un gros combat physique. Puis, il y a donc eu la défaite le week-end dernier face à Etzella chez eux à Ettelbruck. Le match a été correct de notre côté et eux ont réalisé le meilleur match de leur saison jusqu’à présent. On était dans le match jusqu’à la fin mais la décision se joue sur des détails comme le fait de rater des lancer-francs…

Lors de cette dernière sortie, malgré la défaite, l’optimisme reste de mise. Quels sont les objectifs pour la saison ?

On finit sixièmes l’année dernière et on désire forcément faire encore mieux donc je dirai finir au moins à la cinquième place. Je pense que c’est faisable. Par contre, on se rend bien compte qu’il y a des formations qui étaient derrière nous l’année dernière et qui se sont sacrément renforcées. Il faut qu’on assure lors de nos prochaines sorties. Cela conditionnera la suite.

Pour cela vous pouvez sur un effectif quasi inchangé. Est-ce un avantage ?

Clairement, je dirai que oui. Grace à cela, on sait exactement à quoi s’attendre. On a de la stabilité et du coup on est plus serein. A côté de cela, je peux compter sur trois nouvelles recrues. Francis Kneip (25 ans) qui vient de Schieren. C’est un super athlète et il sait shooter. Il y aussi deux jeunes Pierre Baustert (18 ans) et Ben Hanfland (19 ans) sur qui je compte.

Avec 86 points de moyenne encaissés par partie depuis l’entame de la saison, votre groupe est une des pires défenses de la saison, est-ce là le point faible sur lequel travailler ?

Je ne pense pas qu’on puisse dire qu’on pêche au niveau de la défense. Et il faut se rappeler que la saison passée nous étions une des meilleures. Au niveau de ce compartiment, nos deux premiers matches se sont révélés de bonne facture. Après il y a la large défaite contre Esch qui nous fout dedans. Il suffit de refaire quelques sorties à moins de 80 points et on améliore les stats. Je ne suis vraiment pas alarmiste.

Ce samedi, vous recevrez les Pikes qui n’ont toujours pas connu la moindre victoire. Est-ce une partie idéale pour se relancer ou un match un piège ?

C’est un peu les deux en même temps. On a réussi à les battre deux fois la saison dernière. Ils ont des nouveaux pro et il y a des bruits qui court comme quoi un nouveau pro va arriver. Ils vont rentrer sur le parquet avec plus que l’envie de gagner. Parfois sur le papier, une équipe semble moins forte mais cela peut s’avérer encore plus compliqué. Ils vont chercher à tout faire pour décrocher leur première victoire. A nous de faire le break rapidement et de prendre la partie en main dès le début.

 

Arantia – Musel Pikes (samedi 16 octobre à 18h30)

Date de publication: 13 octobre 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet