Lire l’article
FIBA

Basket

Denis Toroman : « Cela prendra du temps ! »

Le nouveau coach du T71 Dudelange arrive à la tête d’un groupe champion en titre mais fortement remanié. L’ex pro raconte ses premiers mois au sein du club dudelangeois. Interview.

Coach, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs qui ne vous connaitraient pas…

J'entraîne au Luxembourg depuis deux ans maintenant. J’ai commencé au sein de la Fédération Luxembourgeoise de Basket Ball, et cet été j'ai signé pour le T71 Dudelange. Avant cela, j'étais en Allemagne pendant près de cinq ans, où j’ai principalement coaché en Pro B. Mis à part ça, j'ai été basketteur professionnel de 2000 à 2012.

Vous êtes donc à la tête des seniors masculins de Dudelange depuis la mi-juin. Quand avez-vous rencontré vos joueurs pour la première fois ?

J'ai rencontré la plupart des joueurs durant cet été. Nous avons déjeuné ou pris un café et nous avons parlé de tout, du basket à la vie de tous les jours. Je leur ai expliqué comment je travaille, leur ai détaillé ma philosophie globale et les choses sur lesquelles je mets l'accent pendant les entraînements et la saison. Pour moi, il était important que les joueurs entendent ces choses avant de commencer les entraînements et la pré-saison, afin qu'ils sachent plus ou moins à quoi s'attendre de moi en tant que personne et entraîneur.

Comment se sont passés les premiers échanges ?

Nous sommes en début de saison, en plein camp d'entraînement, avec une toute nouvelle équipe. Six joueurs ont rejoint l'équipe durant cet été, et il nous faudra du temps pour tout mettre en place. Le temps est notre plus grand ami, mais peut s’avérer aussi notre plus grand ennemi car la saison commence dans moins de deux semaines. Pour moi c'est une nouvelle situation que mon équipe commence avec des entraînements trente-deux jours avant le premier match de la saison. C'est un temps très court de préparation.

Il y a eu un gros turnover avec les arrêts des «joueurs historiques » comme Frank Müller et Tom Schumacher ou encore la pause de Ben Hurt. Comment s’est passée la préparation ?

Nous avons réalisé deux matchs pleins en Suisse, même s’ils se sont ponctués tous les deux par une défaite. L'idée principale de ce voyage en Suisse n'était en fait pas que de faire du basket-ball. C’était aussi, et surtout, pour tous mieux nous connaître et créer du lien en tant qu’équipe. Je suis extrêmement heureux et fier de la façon dont ces gars se débrouillent ensemble et de la façon dont ils construisent leurs relations sur et en dehors du terrain.

« Un grand crédit pour les joueurs luxembourgeois »

 

Lors du dernier match de cette intersaison, vous vous êtes inclinés face aux Suisses du Geneva Lions. Malgré cette défaite, on a pu observer votre impressionnante nouvelle doublette américaine Dixson – Dove !

Dikembe (Dixson) et Quintin (Dove) sont encore de très jeunes joueurs. Ils sont tous deux extrêmement talentueux et commencent tout juste à apprendre comment fonctionne le basket européen et comment fonctionne le sport professionnel. Ils auront certainement des hauts et des bas au cours de la saison, mais je suis sûr qu'ils seront à leur meilleur quand c'est le plus important ! Je dois donner aussi un grand crédit à tous les joueurs luxembourgeois, de notre capitaine Kevin à nos plus jeunes joueurs. Ils sont tous extrêmement utiles chaque jour pour que Dikembe et Quintin se sentent à l'aise et bien accueillis dans notre équipe et notre club !

Quel est le basket que vous préconisez ?

Pour que j'explique ma philosophie du basket-ball et quel type de basket-ball je veux jouer, j'aurais besoin d'heures ou de jours de discussion (rires). Nous voulons tous jouer un basket attrayant, avec beaucoup de courses, des dunks, des alley oops mais en fin de compte, l'entraîneur doit savoir s'adapter à son équipe et à ses joueurs, et il doit faire ce qui est le mieux pour les joueurs et le succès de l'équipe, pas pour l'entraîneur. Ce que nous essayons de faire en ce moment, lorsque nous construisons notre concept, notre philosophie et notre mentalité, c'est la défense !

Le T71 est champion en titre. L’objectif c’est de garder le sacre à la maison ?

Je n'ai jamais entendu aucun entraîneur ou athlète professionnel qui veut perdre un match. Je veux que nous gagnions chaque match, donc ça veut aussi dire que je veux que nous soyons champions. Mais j'ai appris dans la vie et dans ma carrière que gagner ne fait pas tout.

Selon vous, quelles équipes représenteront le danger principal pour venir reprendre votre bien ?

La saison n’a pas encore commencé alors il est difficile de se prononcer à ce sujet mais une chose est sûre nous prendrons au sérieux chaque équipe que nous affronterons.

Date de publication: 15 septembre 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet