Lire l’article
© FIBA

Basket

Mike Feipel : « Nous pouvons gagner les deux matchs ! »

Pour sa première sélection en équipe nationale chez les seniors, l’ailier du Sparta Mike Feipel revient sur son parcours mais aussi sur les deux rencontres à venir face à L’Islande puis la Slovaquie. Présentation.

Mike, peux-tu présenter ton parcours à nos lecteurs ?

J’ai commencé le basket à l’âge de 6 ans à Bascharage, car le club se trouvait à côté de mon village de Clémency. J’y suis resté jusqu’à mes 16 ans. J’y ai effectué ma première saison avec les seniors en Total League. J’ai pu m’affirmer sur le terrain même si on avait quasiment tout perdu (rires). Puis, je suis parti à 17 ans au Sparta Bertrange. La première saison était assez compliquée car j’ai dû faire mes preuves. Mais avec le temps, je me suis fait une place et je suis devenu un pilier en m’installant dans le cinq de base. Sinon, je joue pour l’équipe nationale depuis les U18. En 2019, j’ai participé aux Championnats d’Europe U20, c’est là que j’ai croisé la route de Ken (Diederich).

Le sélectionneur va d’ailleurs t’offrir tes premières capes. À quoi aspires-tu chez les « Grands » ?

Je suis déjà heureux de participer à cette campagne. Je vais faire de mon mieux et gagner des minutes sur le terrain avec les meilleurs joueurs du pays. Pour le long terme, je souhaite jouer un rôle important dans les années à venir !

Le bizutage pour ta première avec les Seniors n’a pas été trop éprouvant ?

Jusqu’à maintenant, je n’ai pas encore eu le droit à un « rookie challenge » (rires). Mais je dois dire qu’on ressent une certaine hiérarchie. On doit respecter les joueurs les plus vieux et plus expérimentés et c’est tout à fait normal. Je suis nouveau et je dois m’intégrer dans le groupe. La semaine n’est pas finie donc le bizutage peut encore venir…

Qu'est-ce qui change entre la sélection en juniors et la sélection en seniors ?

Il y a plusieurs choses qui changent. Chez les juniors, je faisais toujours partie des joueurs principaux alors que maintenant je dois faire mes preuves à nouveau ! L’autre différence, c’est que le niveau est beaucoup plus élevé et intensif. Au niveau de l’organisation aussi, tout est beaucoup plus carré avec un grand staff. Et les adversaires vont être plus forts car maintenant ce sont des adultes qui sont pour la plupart des professionnels.

Quelles sont les ambitions de l’équipe pour les deux prochains matchs face à la Slovaquie et à l’Islande ?

Nous pouvons gagner les deux matchs même si nous ne sommes pas favoris. Je n’étais pas avec eux les matchs passés face à ces nations. Nous allons faire de notre mieux !

As-tu déjà repérés tes éventuels adversaires à l’aile ? 

Je ne les connais pas vraiment. La seule chose que je sais c’est qu’ils ont des joueurs plus grands que nous. L’Islande a un gars qui atteint les 2m15. Dans les deux équipes, il n'y a que des pros dont un Islandais qui joue en Euroligue. Ça va être fort !

Préqualifications européennes à la coupe du Monde 2023

26 novembre 2020

16h00 : Islande – Luxembourg

29 novembre 2020 

19h00 : Luxembourg – Slovaquie

Date de publication: 24 novembre 2020

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet