Lire l’article
© Swiss Cycles

Cyclisme

Christine Majerus au départ du premier Paris-Roubaix féminin

Les filles du peloton auront attendu longtemps, mais ce samedi 2 octobre la première édition du Paris-Roubaix féminin prendra enfin le départ depuis Denain dans le nord de la France.

125 ans après la première édition de Paris-Roubaix, les femmes du peloton cycliste vont enfin avoir le droit de goûter à « l’Enfer du Nord ». Au départ de Denain, elles auront 116,4 kilomètres de course à effectuer, et elles emprunteront le même itinéraire que les hommes sur les 85 derniers, afin de rallier le vélodrome de Roubaix, traditionnel lieu d’arrivée de la mythique course sur les pavés.

Les pavés d’ailleurs parlons-en, ces dames auront au total 17 secteurs pavés à traverser tout au long du parcours, mais pas de trouée d’Arenberg au programme de cette première édition contrairement à ces messieurs. Les coureuses pourront se consoler avec un passage au souvent décisif « Carrefour de l’Arbre » un des passages les plus difficile de la course, d’une longueur de 2100m.

Christine Majerus au départ

La lutte promet d’être épique entre les favorites à la victoire, qui voudront toutes être les premières à inscrire leur nom au palmarès. Parmi elles on retrouvera bien sûr les Néerlandaises toujours redoutables, comme Annemiek van Vleuten (Movistar), Marianne Vos (Jumbo), Ellen van Dijk (Trek) ou encore la jeune Lorena Wiebes (DSM). L’équipe SD Worx de Christine Majerus sera également parmi les prétendants à la victoire avec aux côtés de la championne du Luxembourg Chantel van den Broek-Blaak ou encore l’Italienne Elena Cecchini.

L’impact médiatique de ce premier Paris-Roubaix féminin devrait être important, avec notamment deux heures de course en direct à la télévision française à 15h15 ce samedi, une première étape avant la mise en place d’un véritable Tour de France féminin en 2022, lui aussi organisé par ASO.

Date de publication: 01 octobre 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet