Lire l’article
© FAZ

Cyclisme

L'exploit d'Andy Schleck au sommet du Galibier fête ses dix ans

Le 21 juillet 2011, le cadet des frères Schleck signait une victoire retentissante et écrivait l’histoire.

Retour dix ans en arrière ce mercredi, et instant nostalgie pour les amateurs de cyclisme et les anciens afficionados des frères Schleck. Ce 21 juillet 2021 marque en effet le dixième anniversaire de ce qui est restée comme la plus belle victoire de la carrière de Andy Schleck. Entre Pinerolo et le Galibier/Serre-Chevalier, il faut dire que tout les ingrédients étaient réunis ce jour-là pour une étape de légende. Avec 200 kilomètres au programme, parsemés de trois cols hors-catégorie, tous au-dessus des 2000m, et l'arrivée en altitude la plus haute de la riche histoire du Tour de France (2645m), le peloton de la Grande Boucle savait à quoi s'attendre entre le Piémont et le massif des Ecrins. 

Le monstrueux triptyque alpestre qui attend les cadors de la montagne ce jour-là se compose premièrement du col d'Agnel, deuxièmement de l'Izoard, et enfin du Galibier. C’est le Kazakh Maxim Iglinskiy qui franchit en tête le premier nommé. Et c’est dans la difficulté suivante que Andy Schleck va entamer son récital. Parti à l’attaque à mi-pente de l’Izoard, le Luxembourgeois lance une offensive qui va durer 60 kilomètres. Andy rattrape l’échappée matinale, ainsi que son coéquipier Maxime Monfort.

Il aborde les premiers lacets du Galibier avec 3’45 d’avance sur ses poursuivants. Un écart qui va passer ensuite à 4’24. La chevauchée d’Andy Schleck se conclue par une victoire époustouflante au sommet du Galibier, ou il reçoit les félicitations d’Eddy Merckx. Cette victoire lors de la 18e étape du Tour de France 2011 sera la troisième et dernière de la carrière d’Andy, qui prendra sa retraite trois ans plus tard, à seulement 29 ans.

 

Date de publication: 21 juillet 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet