Lire l’article
© Tour de l'Avenir

Cyclisme

Six représentants de la FSCL au départ du Tour de l’Avenir

Epreuve qui demeure une référence pour les jeunes cyclistes, le Tour de l’Avenir dont le départ sera donné ce vendredi à Charleville-Mézières, comptera six jeunes cyclistes luxembourgeois dans ses rangs.

Le Tour de l’Avenir fête cette année ses 60 ans. Crée en 1961 par Jacques Marchand, rédacteur en chef du journal l’Equipe au début des sixties, il a vu défiler depuis six décennies la plupart des futurs champions cyclistes. Réservé aux cyclistes de la catégorie espoirs (moins de 23 ans), on retrouve à son palmarès notamment Felice Gimondi (1964), Joop Zoetemelk (1969), Greg LeMond (1982), Miguel Indurain (1986), Laurent Fignon (1988), Egan Bernal (2017), ainsi que Tadej Pogacar (2018), tous vainqueurs également du Tour de France.

Des noms prestigieux que rêveraient d’imiter nos six jeunes cyclistes luxembourgeois engagés cette année. Parmi eux, on retrouve notamment Arthur Kluckers (Leopard Pro Cycling), sacré champion chez les espoirs en juin dernier. Après un top 20 sur le récent Tour d’Alsace (18e au général, 9e chez les jeunes), une 21e place sur l’Oberösterreichrundfahrt, et une 4e à la Course de la Paix, le cycliste de 21 ans a montré une belle régularité lors des trois dernières courses a étapes qu’il a disputé.

Un chrono pour débuter

A ses côtés on retrouvera Loïc Bettendorff (20 ans), troisième de la course en ligne des championnats du Luxembourg 2021, mais aussi Rik Karier (21 ans), Tom Paquet (19 ans), le benjamin de cette formation Mats Wenzel (18 ans), ainsi que Raphaël Kockelmann (22 ans). Au rayon des favoris à la victoire finale dans ce Tour de l’Avenir, figurent l’Italien Filippo Zana (Bardiani), sans oublier l’armada espagnole avec notamment Juan Ayuso (UAE-Team Emirates), Carlos Rodriguez (Ineos-Grenadiers) et Javier Romo (Astana). Les Norvégiens ne seront pas en reste non plus avec la présence des jumeaux Johannessen.

Un 57e Tour de l’Avenir qui sera lancé de Charleville-Mézières ce vendredi, avec au programme un contre-la-montre individuel de 5km. Après une étape de plaine entre la localité ardennaise et Soissons samedi, le peloton aura un autre chrono au programme dimanche, mais cette fois par équipes autour de Laon. Deux étapes de plaine suivront, puis une première au profil légèrement accidenté entre Tomblaine et Bar-sur-Aube (160km).

Les choses sérieuses démarreront ensuite avec une étape de moyenne montagne dans le Jura jeudi prochain, avant une arrivée au col hors catégorie du Grand Colombier le 20 août. Les deux dernières étapes au profil montagneux devraient permettre aux favoris de s’expliquer le week-end prochain, avec une dernière étape où figurent deux difficultés majeures, le col de l’Iseran (12,8km à 7,3%) et le col du Petit Saint-Bernard (23,5km à 5%).

 

Date de publication: 12 aout 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet