Lire l’article
© Reuters

Cyclisme

Tokyo 2020: Richard Carapaz offre une médaille d'or à l'Equateur sur la course en ligne

A l'issue d'une course éprouvante, c'est l'Equatorien Richard Carapaz qui s'est imposé sur le circuit de Fuji.

Comme prévu, la chaleur et l'humidité ont pesé sur les organismes des cyclistes engagés ce matin sur la course en ligne des Jeux olympiques de Tokyo. Dans la première partie de la course, une échappée composée notamment de Juraj Sagan le frère de Peter, a compté jusqu'à 15 minutes d'avance avant de voir son écart fondre au fil des difficultés. Un des favoris à l'or olympique Geraint Thomas a été lâché très tôt après avoir été victime d'une chute, puis a abandonné à 54km de l'arrivée. A 49km du terme, la jonction est faite avec les derniers échappées, et Remco Evenepoel tente une offensive, mais celle-ci est avortée par ses adversaires.

Au tour des Italiens Giulio Ciccone et Vincenzo Nibali d'être ensuite distancés, puis du véteran Alejandro Valverde. On assiste à un véritable écremage dans cette course à élimination, avec Guillaume Martin et Remco Evenepoel qui craquent eux aussi. C'est le moment que choisi Tadej Pogacar pour placer une accéleration. Brandon McNulty revient sur lui, alors que Roglic est lui distancé. Alors que le groupe de favoris abordent les passages à 20% du Mikuni Pass, Michal Kwiatkowski passe à l'attaque, suivi par Bettiol, Carapaz et Uran. Tandis que Wout Van Aert commence à plafonner après avoir déjà fait beaucoup d'effort.

Les Luxembourgeois lâchés

Après que la jonction se soit opérée entre les deux groupes de tête, ils sont douze à pouvoir jouer la victoire. Bauke Mollema tente sa chance, puis Jakob Fuglsang mais sans succès. L'attaque décisive viendre de McNulty et Carapaz, qui parviennent à créer rapidement un bel écart de 18 secondes, puis 45 à 15km de l'arrivée. Au même moment l'Italien Alberto Bettiol victime de crampes ne peut plus suivre. Wout Van Aert pousse pour rejoindre les deux échappées, mais personne ne parvient à relayer le Belge. A 6km du terme, Richard Carapaz dépose McNulty et s'envole vers la victoire à l'approche du circuit de Fuji. 

L'Equatorien s'impose en costaud sur la ligne droite du Fuji Speedway, et le sprint du groupe de favori est très disputé entre Wout Van Aert et Tadej Pogacar. Le Belge prend finalement l'argent après la photo-finish et le Slovène le bronze. Richard Carapaz entre dans l'histoire de son pays en décrochant la deuxième médaille d'or de l'Equateur aux JO, 25 ans après le marcheur Jefferson Perez sacré à Atlanta. Du côté des Luxembourgeois, Kevin Geniets termine 37e, et Michel Ries 43e. Dimanche à 6h (heure luxembourgeoise), ce sera au tour de la course en ligne féminine ou l'on suivra Christine Majerus, porte-drapeau du Luxembourg vendredi lors de la cérémonie d'ouverture. 

Date de publication: 24 juillet 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet