Lire l’article
Skoda Tour de Luxembourg

Cyclisme

Tour de Luxembourg: et maintenant?

Après les nombreux problèmes de sécurité ayant entouré le dernier Tour de Luxembourg, que risque concrètement l’épreuve et les organisateurs?

Ce Tour de Luxembourg « nouvelle » mouture dans la catégorie UCI ProSeries, laissera finalement un souvenir mi-figue mi-raisin. Côté pile, il aura accouché d’un beau vainqueur en la personne de Diego Ulissi (UAE-Team Emirates). La formation des Emirats, aux forts accents italiens, aura d’ailleurs en deux jours remporté le Skoda Tour avec le transalpin, et le Tour de France avec le jeune slovène Tadej Pogacar. Côté face, le résultat est loin des attentes espérées en terme de communication et de « nation branding » comme les communicants appellent ça.

Tout commence lors de la première étape, avec des voitures stationnées dangereusement sur la chaussée, et surtout un bus dans une descente à quelques kilomètres de l’arrivée. Et c’est le champion national himself Kevin Geniets qui le premier dénonça la situation via les réseaux sociaux. Il sera imité par son coéquipier Jacopo Guarnieri, et c’est le lendemain lors de la deuxième étape que les coureurs afficheront leur colère en neutralisant la majeure partie de l’étape.

4.8k to go. pic.twitter.com/xwdCRL12mw

— Geniets Kevin (@GenietsKevin) September 15, 2020

Jeudi 17 septembre, l’Union Cycliste internationale réagit dans un communiqué à la fronde (légitime) des coureurs: « De nombreuses actions ont été menées par l’UCI afin d’améliorer la situation sur le Tour de Luxembourg. Nous avons été en contact permanent avec des représentants de l’organisation, de la police, des coureurs et des équipes. Les courses inscrites au Calendrier International UCI qui ne sont pas conformes au Règlement UCI pour la sécurité des coureurs peuvent faire l'objet d'une annulation d'étape ou de course, ainsi que d'autres mesures disciplinaires ».

 

Des renforts supplémentaires

Les organisateurs du Skoda Tour réagissent rapidement, et renforcent les mesures de sécurité le long du parcours afin d’éviter de nouvelles incartades, grâce à plus de signaleurs et plus d’agents de police. Les étapes suivantes arrivent sans encombre à Schifflange et à Differdange. ou Diego Ulissi récupère d’ailleurs le Maillot jaune. Mais c’est le samedi lors de la dernière étape entre Mersch et la capitale, que la catastrophe est évitée de justesse.

pic.twitter.com/0Egyr3KQW0

— Cycling out of context (@OutOfCycling) September 19, 2020

Alors que le peloton emprunte une descente, un camion de La Provençale arrive sur lui en sens inverse de la circulation. Plusieurs coureurs se retrouvent à terre, mais le drame est évité et tout le monde arrive se relever sans trop de dommage. Un incident qui a eu le don de rendre furieux Andy Schleck, patron de l’organisation: « C’est un miracle. Les policiers ont arrêté le camion de livraison qui sortait d’un hôtel et voulait s’engager sur la route. Ils l’ont averti qu’il devait rester sur le bas-côté de la route. Toutefois, ils ont du repartir pour rester devant la course. Le chauffeur a alors ignoré les ordres et est ressorti sur la route. Il a été mis à l’amende par la police, et nous allons le poursuivre en justice ». Les images de l’incident, relayées par les caméras de télévision et notamment Eurosport, n’ont pas échappées non plus à l’UCI, qui a réagit sur Twitter.

The multiple incidents reported throughout the event related to the shortcomings of the race organisation are not acceptable and will be investigated and reviewed at next week’s UCI Management Committee. The appropriate measures will he taken to ensure rider safety at events.

— UCI_media (@UCI_media) September 19, 2020

Ce comité directeur va désormais se pencher sur les évènements de la semaine, le Tour de Luxembourg risque alors une amende, chose quasi certaine. Ainsi que probablement des mesures plus contraignantes imposées aux organisateurs pour la prochaine édition, et dans le pire des cas risque de voir son statut dans la division UCI Pro Series rétrogradé. L'affaire est même remontée aux sommets de l'Etat puisque les ministres Francois Bausch, Dan Kersch et Henri Kox ont "regretté ces incidents" mais rappelé que les responsabilités incombent aux organisateurs de la course et que le dispositif policier avait été étoffé. 

Tags# : TDL2020
Date de publication: 24 septembre 2020

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet