Lire l’article
© Deceuninck - Quick Step

Cyclisme

Tour de Luxembourg: la première étape pour Joao Almeida

Lancement du Tour de Luxembourg ce mardi avec un parcours de 140km parti depuis la Coque et faisant une boucle vers le nord du pays. Et au retour au Kirchberg, c’est le Portugais Joao Almeida qui s’est imposé au sprint.

Diego Ulissi (UAE-Team Emirates) absent pour défendre son titre, on retrouve toutefois le précèdent vainqueur du Tour de Luxembourg en 2019, l’Espagnol Jésus Herrada (Cofidis). Une première étape qui marque le retour à la compétition de Bob Jungels (AG2R-Citroën), 86 jours après sa dernière course, le Tour de Suisse, disputée en juin dernier. Un Tour de Luxembourg qui marque également la dernière course de la carrière de Ben Gastauer son coéquipier.

Peu de temps après le départ réel, une échappée constituée de six hommes part seule devant,  on y retrouve le Belge Kenny Molly (Bingoal), l’Espagnol Angel Fuentes (Burgos), l’Autrichien Sebastian Schönberger (B&B Hôtel), l’Américain Emerson Oronte (Rally Cycling), le Lituanien Evaldas Siskevicius (Delko), et le Néo-zélandais Jack Bauer (Team BikeExchange). Derrière on retrouve en tête de peloton soit la Lotto-Soudal qui roule pour son sprinteur Caleb Ewan, ou la Deceuninck-Quick Step qui compte dans ses rangs un des favoris à la victoire finale, le Portugais Joao Almeida.

David Gaudu aura tenté

Au sommet de la montée de Niklosberg et de Bourscheid, c’est Kenny Molly qui empoche les points du grand prix de la montagne, tandis que Schönberger en fait de même dans la côte de Gralingen. A 38 kilomètres de l’arrivée, Siskevicius et Oronte sont lâchés de l’échappée, et la Deceuninck prend la tête des opérations derrière. Puis c’est AG2R-Citroën qui prend le relais à l’approche de la côte de Stafelter.

C’est dans cette dernière difficulté que l’échappée s’étiole, ne laissant que le seul Jack Bauer en tête à la merci d’un peloton emmené par Fausto Masnada (Deceuninck) dans les derniers kilomètres. A cinq kilomètres de l’arrivée, Jack Bauer résiste encore avec une dizaine de secondes d’avance, mais le Néo-zélandais va craquer à deux kilomètres de l’arrivée. Elie Gesbert (Arkéa) puis David Gaudu (Groupama-FDJ) placent chacun une attaque à tour de rôle mais comme on pouvait le prévoir c’est bien au sprint que se réglera cette première étape. A ce petit jeu, c’est Joao Almeida qui va se montrer le plus costaud en s’imposant devant Bauke Mollema (Trek) et Marc Hirschi (UAE). Le Portugais de la Deceuninck fait coup double en s’emparant des commandes du classement général.

Date de publication: 14 septembre 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet