Lire l’article
© 007

E-Sport

Gaming: 007, l’espion qu'on jouait !

Grosse actualité autour de l’espion le plus connu au monde cette semaine avec l’arrivée au cinéma du très attendu Mourir Peut Attendre (de Cary Joji Fukunaga) dernier film en date de la saga James Bond mais surtout ultime apparition de Daniel Craig dans la peau de l’agent 007. Profitons de la sortie en salle de ce nouveau film explosif pour revenir sur les meilleures adaptations vidéoludiques de cette franchise culte sur nos consoles.

James Bond 007 - Commodore 64, Atari 2600/5200 et Colecovision - 1983

Avant de rentrer dans le vif du sujet, commençons quand même par revenir sur le tout premier jeu à utiliser le permis de tuer pour nous mettre dans la peau du charismatique James Bond et pour celà il faut retourner en 1983. Dans ce jeu d’action à scrolling horizontal, nous pilotons différents véhicules au travers de 4 niveaux inspirés par différents films comme Les Diamants Sont Éternels, L’Espion qui m’aimait, Moonraker ou encore Rien pour vos Yeux. Bien sûr il fallait beaucoup d’imagination à l’époque pour se croire dans la peau de Bond mais ce jeu d’action n’avait rien de déshonorant comparé à ce que l’on pourrait trouver sur les machines du marché… oui E.T on pense à toi.

Goldeneye - Nintendo 64 - 1997

Mais quelle merveille… oui c’est un peu facile de parler de ce grand jeu de cette manière mais est- il possible de faire autrement ? Pourtant au départ, le pari était loin d’être gagné et nous avions tellement l’habitude de nous taper de mauvaises adaptations de films sur nos machines que tout le monde s’en foutait un peu de ce jeu James Bond qui débarquait sur Nintendo 64… et quelle surprise ! Deux miracles en un seul jeu, déjà nous avions affaire à une excellente adaptation de l’univers de Bond avec la musique, les gadgets, l’infiltration, l’action et même un effort de mise en scène de temps en temps mais en plus l’équipe derrière le jeu a réussi un pari que nous pensions impossible, rendre un Doom-Like (oui à l’époque on surnommait les FPS de cette manière) jouable sur console !!!

Grâce à la manette assez spéciale de la N64 nous pouvions jouer correctement à ce jeu sans galérer et c’était vraiment dingue. Techniquement en plus le jeu était particulièrement réussi, bien sûr il y avait le flou caractéristique des jeux N64 mais les ennemis étaient bien modélisés, les décris assez grands et détaillés mais le petit truc qui en a marqué plus d’un, c’est la localisation des impacts sur les différents bad guys du jeu. Les méchants se tordaient de douleur de différentes manières en fonction de l’endroit où l’on tirait renforçant l’immersion lors des nombreux gunfights. Dernière chose qui a fini de rendre ce jeu légendaire, son mode multijoueur jouable jusqu’à 4 qui a fait passer pas mal de nuits blanches à de nombreux gamers - dont votre serviteur - tant il était fun et bien foutu.

Pourtant encore une fois ce mode a été rajouté en dernière minute par Rare qui ne se doutait pas une seconde du succès qu’allait rencontrer son jeu qui reste encore aujourd’hui un exemple quand il s’agit d’évoquer les bonnes adaptations de films en jeu vidéo. Un jeu culte à ne surtout pas confondre avec le honteux remake sorti en 2011.

007 Espion pour Cible - PS2, XBOX et Gamecube - 2001

À la fin des années 90 le géant Electronic Arts sent que la licence peut rapporter gros et sort le chéquier pour se réserver les droits d’adaptation ce qui donnera un gros paquet de jeux pas forcément tous recommandable malheureusement mais en 2001 grosse surprise avec l’arrivée du jeu Espion pour cible qui fera ce qu’il faut pour nous plonger dans la peau du célèbre agent. Après quelques jeux assez moyen sur la première PlayStation ainsi que sur N64 (Demain ne meurt jamais, Le monde ne suffit pas), EA se sort les doigts en proposant un épisode utilisant une intrigue originale pour mettre en scène James Bond dans un jeu explosif bien réalisé et très efficace dans ces mécaniques.

Alternant phases de FPS classique mais efficaces, infiltrations à coups de gadgets et séquences de pilotages étonnamment fun, le titre nous embarque dans un tourbillon d’action sur 14 niveaux sans vraiment faiblir. Une valeur sûre qui aura une suite - Nightfire - presque aussi sympathique mais qui ne bénéficiera pas de l’effet de surprise de son aîné.

007 Quitte ou Double - PS2, XBOX et Gamecube - 2004

Après avoir gâté les fans avec 2 jeux en vue FPS assez réussis, EA revient avec Quitte ou Double nouvelle adaptation de l’univers à utiliser une histoire originale pour embarquer l’agent 007 (toujours sous les traits de Pierce Brosnan) dans des aventures explosives sur console. Cette fois le jeu utilise une vue à la 3ème personne ce qui donne encore plus de possibilités dans les mouvements de Bond qui cette fois peut aussi se battre à mains nues, effectuer des roulades ou encore se mettre à couvert pour ne pas s’en prendre plein la tronche. Considéré par les fans comme le meilleur jeu James Bond avec Goldeneye, ce très bon jeu étonne par la qualité de sa réalisation.

Vraiment beau et spectaculaire, Quitte où Double propose aussi son lot de clins d'œil à direction des aficionados du personnage créé par Ian Flemming. Histoire de renforcer l’ambiance et de brouiller les pistes entre cinéma et jeu vidéo, de nombreux acteurs/actrices viendront aussi prêter leur voix aux personnages cultes des différents films de la période Brosnan (judi Dench, John Cleese etc…) et même Richard Kiel alias “Requin” vilain emblématique à la mâchoire d’acier de l’Espion qui m’aimait est de la partie.  Un très bon cru donc dans la collection des jeux James Bond.

Bons baiser de Russie - PS2, PSP, XBOX et Gamecube - 2005

Ultime jeu vidéo James Bond édité par Electronic Arts, Bons baiser de Russie est l’adaptation du roman ainsi que du film du même nom sortie en 1963. Comme dans le long métrage de Terrence Young, c’est le très classe Sean Connery que nous contrôlons dans ce très chouette jeu qui mélange la encore les scènes d’action à la 3ème personne et les séquences de conduites. Composés de 14 niveaux - plus 4 à débloquer - le titre développé par les équipes de EA Redwood Shore vaut surtout pour son ambiance et pour son interprète principal, trop classique et avare en surprise il marquera moins les esprits mais n’en reste pas moins une expérience solide pour les fans de la license qui plongeront avec un vrai plaisir dans l’un des films cultes de la saga James Bond.

Quantum of Solace - PS3, PS2, XBOX 360 et Wii - 2008

Retour dans le FPS avec Quantum of Solace, adaptation étrange qui tente de mélanger les évènements du - très moyen - film dont il reprend le nom mais aussi de Casino Royal premier long à mettre en scène avec panache Daniel Craig dans la peau de 007. Développé par Treyarch pour le compte d’Activision qui a récupéré les droits de la licence, le jeu est plutôt agréable à jouer même s' il ne réinvente pas la roue d’un genre maintenant bien installé sur console. Assez court et linéaire, il n’en reste pas moins efficace quand il s’agit de faire parler la poudre grâce à une prise en main réussie et à une réalisation qui fait le job surtout sur Ps3 et Xbox 360. Le mode multijoueur proposé est aussi plutôt efficace. Pas le meilleur de la sélection mais loin d’être honteux.

Project 007 - Xbox Series, Ps5 et PC - IO Interactive

Terminons notre voyage dans l’univers du célèbre espion anglais avec une adaptation teasée l’année dernière par l’excellent studio IO Interactive. Si nous savons très peu de chose pour le moment sur ce jeu, nous sommes clairement chaud bouillant à l’idée de voir ce que peut donner la licence entre les mains des équipes qui nous régalent depuis des années avec la série Hitman. Grâce à leur moteur maison et à leur savoir-faire, ils ont vraiment toutes les cartes en main pour nous proposer un jeu ambitieux, spectaculaire et fidèle au personnage créé par Ian Flemming il y a bientôt 70 ans !! Reste plus qu’à attendre les premières images pour se faire une idée.

 

Date de publication: 07 octobre 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet