Lire l’article
Reuters

Football

Euro 2020 : Présentation du groupe B

Première nation au classement mondial depuis avril 2018, la Belgique est favorite d'un Groupe B dans lequel le Danemark et la Russie guignent la deuxième place.

Article issu de notre Guide Spécial Euro 2020

C'est bien beau, mais ça ne rapporte pas grand-chose. Les Diables Rouges trônent en tête d'un ranking FIFA qui n'a qu'une valeur symbolique et qui ne remplacera jamais un trophée majeur derrière lequel les footballeurs du Royaume courent toujours au contraire de deux autres nations présentes dans ce groupe. Une et demie devrait-on écrire puisque c'est l'Union soviétique qui avait inauguré le palmarès de cette compétition en 1960. Le Danemark, lui, avait dupé la planète européenne en 1992 alors qu'il n'était même pas qualifié. Les Scandinaves prenant la place de la Yougoslavie écartée de la compétition en raison de la guerre qui déchirait le pays.

Mais ce n'est pas à coup de faits historiques que se construira la victoire finale dans ce tournoi à la conception particulière et qui permettra à ces deux nations déjà décorées d'évoluer dans leur pays au contraire d'une Belgique obligée de s'exporter. Elle sait le faire comme en témoigne son parcours sans faute lors des éliminatoires : trente points sur trente ! Seule l'Italie a fait aussi bien avec cependant une moins bonne différence de buts. Il reste aux Diables Rouges à mettre les bons ingrédients pour prouver que dans un tableau à élimination directe, ils peuvent aller au bout. Il leur a manqué un bon entraîneur et un peu d'humilité face aux Gallois il y a cinq ans et un brin d'efficacité pour terrasser les Bleus lors de la dernière Coupe du monde.

À peu de choses près, le casting est le même pour enfin décrocher le Graal et l'adversité semble idéale dans un Groupe B pour monter en puissance au fil du tournoi.Les Russes sont aux premières loges pour en témoigner puisqu'ils ont croisé la route des Belges lors de la campagne de qualification sans avoir voix au chapitre. Souvent présente, rarement performante, la Sbornaïa essayera de refaire le coup de 2008 quand elle s'était glissée dans le dernier carré. Stanislav Tchertchessov a rajeuni ses cadres avec quelques promesses élues au détriment de plusieurs anciens.

Le Danemark a dû attendre la dernière minute pour valider son ticket pour la phase finale. Dans un Groupe D homogène et finalement remporté par la Suisse, les Scandinaves sont allés décrocher un match nul en Irlande lors de la dernière journée. Avec la meilleure attaque de leur poule, les Vikings retrouvent la compétition neuf ans plus tard avec des arguments dans chaque ligne et l'envie palpable de mener la vie dure aux Diables Rouges, ou à défaut de postuler pour la deuxième place.

La Finlande, elle, présente moins de lettres de noblesse et s'est qualifiée pour le premier grand tournoi majeur de son histoire en sortant d'un Groupe J dominé de la tête et des épaules par l'Italie.Les Nordiques ont mené la vie dure à la Nazionale chez eux, prouvant qu'ils étaient dans l'une des meilleures phases de leur histoire après avoir mangé leur pain noir une fois Jari Litmanen parti à la retraite.Leur succès contre la France en match amical en novembre dernier a renforcé ce statut d'outsider même s'il faut manier ces rendez-vous avec précaution. La Finlande misera sur l'effet de surprise et sur son attaquant de poche Pukki pour jouer les poils à gratter dans un groupe promis à la Belgique, mais qui reste assez ouvert pour la deuxième place.

Date de publication: 08 juin 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet