Lire l’article
La voix du Nord

Euro 2020

Italie - Espagne : Choc de style et classique indémodable

Ce mardi 6 juillet débutent les demi-finales de l’Euro 2020, avec pour première affiche un alléchant Italie - Espagne. Habituées à se retrouver dans les phases à élimination directe ces dernières années, les deux sélections latines vont comme bien souvent se retrouver et proposer une véritable opposition de style. Sauf que, une fois n’est pas coutume, l’équipe la plus sexy cette année, c’est bien l’Italie.

Points communs et différences

Malgré la grande rivalité qui oppose ces deux équipes, il y a un certain nombre de points communs à trouver entre les deux sélections. Avant tout, il y a trois ans, à la sortie du Mondial 2018, personne ne s’imaginait les voir prétendre à un titre international majeur. La Roja était tombée dans le piège de son propre style, offrant un football caricatural et sans idées, avec comme toujours la possession, mais aucune idée de quoi en faire. L’Italie, elle, n’était même pas de l’aventure. La non-qualification avait été vécue comme un traumatisme au sein de la Botte, et avait ouvert la voie à un changement conséquent.

Aussi, l’absence de stars. Fini les Iniesta, Del Piero, Totti ou Fernando Torres. Aujourd’hui, les deux collectifs forment un tout, sans joueurs notables sortant du lot. Une mue qui permet de fédérer le groupe et créer un sentiment d’unité bien plus palpable, qu’on a parfaitement pu ressentir ces dernières semaines avec deux sélections à la rage et mentalité exemplaires. Avec des effectifs particulièrements rajeunis, les deux sélections détonnent et promettent de répondre présent sur le long terme, tant ces nouveaux visages semblent avoir réussi leur examen dans les gros matchs. Pedri, côté Espagnol a impressionné tous les observateurs depuis le début des poules. Côté Italien, Locatelli, buteur et aux qualités multiples symbolisent parfaitement cette Squadra Azzurra new look, au désir de jeu, encore et toujours.

Autre rapprochement à faire : tant la Roja que la Squadra Azzurra ont un style extrêmement définissable. Mais, à l’orée de ce dernier carré, les romantiques du football ont cette fois fait leur choix, avec un parti pris assumé pour l’Italie. Les hommes de Mancini ont réussi en une seule compétition à faire voler en éclats l’image d’une équipe physique et rugueuse, avec pour seul but la victoire. Non, aujourd’hui, l’Italie propose tout simplement le plus beau football de cette compétition. Possession, verticalité, alternance du jeu court et long, pressing défensif dès la perte du ballon : les Azzurris sont métamorphosés.

La possession, clé de la rencontre.

Un constat qu’on ne peut pas réellement étendre à l’Espagne. Si la seleccion a pu nous emballer lors de deux rencontres contre la Slovaquie et la Croatie, le reste a lui été particulièrement fade. Redoublant de passes sans réel but, incapables d’accélérer le jeu et souffrant d’un manque d’imagination, les hommes de Luis Enrique peinent à emballe les spectateurs.

La bataille tactique devrait néanmoins faire rage ce soir, avec pour principal objectif le gain de la possession. Les deux équipes veulent s’accaparer le ballon, et il sera intéressant de voir si la Squadra Azzurra arrivera à destabiliser l’Espagne dans ce domaine. Si oui, il parait difficile pour la Roja de réussir à glaner sa qualification pour sa première finale depuis 2012. L'absence de Spinazzola, virevoltant depuis le début de la compétition pourrait jouer gros côté Italien, tant le latéral a été indispensable dans les résultats de son équipe.  Quant à l'Espagne, hormis Sarabia déclaré forfait, l'intégralité des joueurs sont disponibles et, à l'image des rencontres précédentes, il est difficile de savoir qui devrait débuter la rencontre. Une chose est certaine : sur les coups de 21 heures, ce soir à Wembley, le football devrait répondre présent.

Date de publication: 06 juillet 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet