Lire l’article
Reuters

Euro 2020

Italie vs Autriche : l'heure de confirmer

Auteur d'un sans-faute lors de ce 1er tour (3 victoires obtenues face à la Turquie, la Suisse et le Pays de Galles), la Squadra Azurra a réaffirmé avec la manière sa stature à l'échelon européen. Elle s'est même offert le luxe de laisser souffler ses titulaires lors de son dernier match. C'est donc une Italie renaissante et ambitieuse qui se présente pour ce huitième de finale, trois ans après avoir manqué le Mondial 2018 en Russie (première absence en 60 ans).

Caractérisée par un effectif jeune et un jeu offensif qui tranche avec son "catenaccio" traditionnel, la Nazionale version Roberto Mancini peut s'enorgueillir d'une impressionnante série en cours de 30 matchs sans défaite égalant le record historique de l’ère Vittorio Pozzo entre 1935 et 1939. 

Quatuor endiablé

Conduite par une attaque de feu composée par le quatuor endiablé formé par Insigne-Immobile-Barella et Locatelli, l'équipe vient d’enchaîner 11 victoires consécutives en inscrivant la bagatelle de 32 buts. Côté défensif, la vieille garde de la Juve conduite par l'éternel Chiellini assure les arrières avec brio. Si elle dispose à n’en pas douter d'un effectif étoffé, Roberto Mancini aura néanmoins des choix difficiles à faire pour ce match avec la titularisation ou non du métronome Verrati en milieu de terrain en remplacement de Locatelli, pourtant irréprochable jusqu'ici et déjà auteur de 2 buts dans ce tournoi. Un problème de riche en somme! Visant un 31eme match sans défaite historique et un titre européen fantasmé par tous ses tifosis, l'Italie compte bien enfiler le bleu de chauffe ce soir sur la pelouse de Wembley et rejoindre les quarts de finale.

Un « immense » attaquant et un futur madrilène en guise d’atouts


Terminant seconde du groupe C, l’Autriche disputera pour sa part  le premier 8eme de finale de son histoire. Evoluant en 3-5-2 ou en 4-2-3-1 l’équipe de D. Alaba, figure de proue de l’effectif conduit par l’Allemand Franco Foda, est capable de s’adapter à ses adversaires. Composée de joueurs évoluant pour la plupart en Bundesliga, elle constitue une de ces équipes peu connues de la compétition. Cependant, si on ne présente effectivement plus l’ex munichois et futur joueur du Real Madrid D. Alaba, d’autres joueurs ne sont pas totalement méconnus des adeptes du ballon rond comme l’immense attaquant de 1,92m. et véritable globe-trotter Arnautovic, qui évolue actuellement en Chine, ou encore les milieux de terrain du RB Leipzig M. Sabitzer et K. Laimer. Sur le rectangle vert, lors de ces 3 rencontres de poule, l’équipe a pu démontrer une grande solidarité , condition sine qua à respecter pour un effectif, concédons le, loin d’inspirer la terreur à ses adversaires… Les velléités offensives de ses latéraux lui permettent de compenser l’isolement d’Arnautovic souvent obligé de cravacher seul comme un beau diable à la pointe de l’attaque.  Une débauche d’énergie non sans conséquence sur sa lucidité face aux cages adverses.
Si elle ne possède pas le talent de son adversaire du soir, l’Autriche compte bien faire une nouvelle fois la guerre à son voisin et tentera de démontrer aux yeux de l’Europe qu’elle est redevenue, à l’instar de son ancêtre des années 30, la Wunderteam.

Karim Imessad

Date de publication: 26 juin 2021

1 Commentaire

Imad El khomsi
Attention aux adversaires que l'on sous estime...
Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet