Lire l’article
Reuters

Euro 2020

Le Pays de Galles en 8e, La Suisse en sursis !

Dans cette dernière journée du groupe A, L’Italie l’emporte face au Pays de Galles sur le plus petit des scores (1-0). Malgré cette défaite, les Gallois verront les huitièmes. Les Suisses qui ont battu la Turquie (3-1) peuvent encore espérer les rejoindre.

Encore un succès pour la Squadra

Déjà qualifié, Roberto Mancini avait décidé de faire un peu tourner son effectif lors de la réception des Gallois dans son stade Olympique de Rome. Et malgré ce turnover, les Italiens se sont montrés toujours aussi séduisants dans le jeu et l’envie. En face, Gareth Bale et consorts, obligés de faire un résultat pour poursuivre l’aventure, ne sont pas en reste. Mais les visiteurs se font surprendre par la bande à Marco Verrati. Ce dernier est à la passe pour son coéquipier Pessina qui ouvre le score à la 39e (1-0). Les Gallois suivent alors de près l’évolution du score dans l’autre rencontre et guettent que les Suisses ne leur passent pas devant au classement grâce à une meilleur différence de buts. Avec ce stress en tête, Ampadu a certainement perdu ses nerfs en revenant des vestiaires après la pause syndicale et voit rouge suite à un énorme faute sur Bernadeschi. Par la suite, les Italiens gèrent tranquillement leur court avantage au tableau d’affichage pour glaner un troisième succès consécutif dans cette compétition et finir à la première place. Malgré cette défaite, les Gallois poursuivent aussi l’aventure.

Italie - Pays de Galles : 1-0

Stade Olympique à Rome, arbitrage de M.Hategan (RO). Mi-temps: 1-0.

Evolution du score: 1-0 Pessina (39e)

Cartons jaune: Pessina (79e) pour l’Italie. Allen (51e), Gunter (79e) pour le Pays de Galles.

Carton rouge : Ampadu (56e)

Italie (4-3-3): Donnarumma (89e Sirigu) – Emerson, Bastoni, Bonucci (46e Acerbi), Toloi – Verratti, Jorginho (75e Cristante), Pessina (87e Castrovilli) – Chiesa, Belotti, Bernadeschi (75e Raspadori).

Sélectionneur: Roberto Mancini

Pays de Galles (3-4-3): Ward – Rodon, Ampadu, Gunter – Roberts, Morrel (60e Moore), Allen, Williams – Bale (86e Brooks), Ramsey, James (74e Wilson).

Sélectionneur: Robert Page

La Suisse veut y croire

Les hommes de Senol Gunes n’avaient plus le choix, c’était la victoire ou la porte. Et encore même un succès ne garantissait pas la qualif’ pour les huitièmes de finale de la compétition. De toute façon, toutes ces questions-là ne se poseront plus pour les Turques qui se sont encore inclinés et rentrent à la maison avec un bilan comptable nul. Dès l’entame de jeu, la bande à Yilmaz a été prise à la gorge par la Nati, qui, elle, s’est montrée très sérieuse et appliquée dans la confrontation. Si bien, que Seferovic fait trembler les filets des là sixième. L’attaquant suisse est proche de s’offrir un doublé à la dix-septième lorsqu’il met à nouveau à contribution Cakir avec une frappe au ras du sol. En face, les Turcs réagissent timidement par l’intermédiaire de Tufal à la 23ème. Trois minutes plus tard, Shaqiri semble déjà déjà l’issue de la partie en ajoutant un deuxième pion (2-0, 26e). La sélection turque reprend légèrement espoir à la 62e lorsque Kahveci signe une réalisation (2-1). Mais celui-ci n’est que de courte durée car Shaqiri s’offre le doublé six minutes plus tard (3-1, 68e). Malgré cette victoire et cette prestation sérieuse, les Suisses ne sont pas sûrs de voir la suite de la compétition car ils finissent à la troisième place du groupe.

Suisse- Turquie : 3-1

Stade Olympique à Bakou, arbitrage de M.Vincic (SLO). Mi-temps: 2-0.

Evolution du score: 1-0 Seferovic (6e), 2-0 Shaqiri (26e), 2-1 Kahveci (62e), 3-1 Shaqiri (68e).

Cartons jaune: Xhaka (78e) pour la Suisse. Calhanoglu (71e), Celik (75e), Soyuncu (76e) Turquie.

Suisse (3-4-1-2): Sommer – Rodriguez, Akanji, Elvedi – Zuber (80e Benito), Xhaka, Freuler, Widmer (90e Mbabu) – Shaqiri (75e Vargas) – Embolo (85e Mehmedi), Seferovic (75e Gavranovic)

Sélectionneur: Vladimir Petkovic.

Turquie (4-1-4-1) : Cakir – Celik, Demiral, Soyoncu, Muldur – Ayhan (64e Yokuslu) – Under, Tufan (64e Karaman), Kahveci (64e Yazici), Calhanoglu (86e Tokoz)- Yilmaz.

Sélectionneur: Senol Gunes.

Le point sur le Groupe A

C’est déjà la fin de phase de poules pour ce groupe. Avec 3 succès en autant de rencontres disputées, l’Italie finit logiquement en tête du classement. Les Azzurri affronteront le deuxième du groupe C qui est pour l’instant l’Ukraine. La clique à Ciro Immobile sera définitivement fixée sur son prochain adversaire demain soir.

Les Gallois, battus ce soir par l’Italie, finissent tout de même (d’un rien) deuxième de la poule avec quatre unités et affronteront le deuxième du groupe B. Pour l’instant, ce serait donc la Russie au menu des 8èmes pour les gars de Robert Page. Tout comme les Transalpins, le Pays de Galles connaitra son sort définitif demain soir.

Les Suisses finissent quant à eux troisièmes du classement et peuvent espérer être repêchés pour les 8èmes de finale. Si les hommes de Vladimir Petkovic finissent parmi les 3èmes meilleurs de tous les groupes, ils affronteraient le premier du groupe E, qui est pour l’instant la Suède. La Nati en saura plus mercredi soir prochain. Quatrièmes du groupe, les Turcs finissent avec zéro point en trois rencontres et demeurent la grosse déception de ce début d’Euro.

Date de publication: 20 juin 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet