Lire l’article
Reuters

Euro 2020

Pays-Bas - République tchèque: des Oranje à maturité?

Dans la Puskas Arena de Budapest, les Néerlandais et les Tchèques s’affrontent dimanche 27 juin pour une place en quarts de finale de l’Euro 2020. Les Bataves partiront favoris mais la République tchèque ne rendra pas les armes facilement.

Jusque ici tout va bien pour les Pays-Bas de Frank de Boer. Avec neuf points sur neuf, huit buts marqués et deux encaissés, le bilan est largement au delà des espérances. Après les phases de poule, les Pays-Bas peuvent même s’enorgueillir de posséder la meilleure attaque de ce championnat d’Europe avec 8 buts inscrits, dont trois par Georginio Wijnaldum et deux par Memphis Depay.
Mais à quelques jours de retrouver la République tchèque, c’est une mauvaise nouvelle qui est venue frapper le camp batave. Luuk de Jong (30 ans) victime d’une blessure au genou à l’entraînement doit en effet renoncer au reste de la compétition. Une solution offensive en moins donc pour de Boer, même si le joueur de Séville n’avait eu à se mettre sous la dent seulement deux courtes entrées en jeu face à l’Ukraine (3-2), et l’Autriche (2-0).

Les Tchèques devant aux confrontations directes

La République tchèque arrive en tout cas sans complexe suite à son parcours plutôt correct en phase de poule. Après avoir débuté le Championnat d'Europe par une victoire (0-2) sur l'Ecosse, grâce à un magnifique but de Schick, la Tchèquie a ensuite tenu en échec la Croatie (1-1) avant de s’incliner sur la plus petite des marges contre l’Angleterre (1-0). Ce sera la troisième fois dimanche que les Pays-Bas et la République tchèque s’affronteront lors d’un Euro. Et à l’Euro 2000 c’est d’ailleurs Frank de Boer sur penalty qui donna la victoire aux Oranje. Quatre ans plus tard l’issue fut moins favorable à ces derniers avec une victoire spectaculaire de la République tchèque 3-2. Au total en onze confrontations entre les deux nations, les Pays-Bas ne se sont imposés qu’à trois reprises, contre cinq victoires pour les Slaves et trois matchs nuls. De quoi mettre en confiance les hommes de Jaroslav Silhavy? L’entraîneur tchèque répond: « Je ne pense pas que nous le prenions de cette façon. C'est similaire à ce que nous disions avant le match contre l'Angleterre, mais nous ne voulons en aucun cas spéculer et calculer. C'est pareil maintenant. Nous devons nous préparer au mieux pour ce huitièmes de finale ».

Date de publication: 27 juin 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet