Lire l’article
© DR

Football

Suède - Ukraine: lutte entre invités surprises

Sur la pelouse d’Hampden Park en Ecosse à 21h, les deux « sous‑marins jaunes » s’affrontent pour une place en quart de finale à Rome le 3 juillet face au vainqueur d’Angleterre vs Allemagne. Bien malin qui pourrait deviner l'issue du match entre ces deux outsiders armés comme il se doit pour surprendre encore un peu plus...

Terminant en tête de son groupe devant l’Espagne, la Suède peut déjà fièrement bomber le torse avant d’entrer sur la pelouse du Hampden Park de Glasgow. Pourtant privée de sa star Zlatan Ibrahimovic, les Blàgult ont jusqu’ici réalisé un sans-faute en préservant leur invincibilité (2 victoires et 1 nul) dans des rencontres, il est vrai, assez pauvre en contenu. Mais peu importe la Suède ne boude pas son plaisir. C’est désormais tout un peuple viking qui se met à rêver d’un parcours façon Euro 1992 où l’équipe du duo Dahlin- Brolin avait brillé jusqu'aux demi-finales avant de s’incliner face à l’Allemagne.
L’équipe s’est même trouvé un buteur providentiel en la personne de Forsberg le brillant milieu de terrain du RB Leipzig déjà  auteur de 3 buts lors de la phase de poule.

Isak la pépite
Durant ce premier tour, un autre joueur est lui sorti de l’anonymat par ses prouesses en solo sur le front de l’attaque : le joueur de la Real Sociedad Alexander Isak. Tout juste âgé de 21 ans, la nouvelle pépite nationale. Longiligne, ultra‑rapide et pas en reste au niveau technique, il a inscrit la bagatelle de 17 buts en 3 rencontres avec son club cette saison. Adoubé par le grand Zlatan en sélection suédoise, le phénomène a fait des débuts fracassants dans cet euro qu’il n’a pourtant pas débuté comme titulaire. Dans le 4 4 2 de son équipe, ses percussions et chevauchés folles depuis son camp ont fait lever de son canapé toute l’Europe. D’ origine érythréenne, il pourrait devenir prophète en son pays en cas de nouvelles performances dans cette fin de compétition à commencer par ce soir face aux Ukrainiens.  Armés comme il se doit pour leur sixième présence consécutive en phase finale de l’Euro, les Nordiques sont parés pour le combat.  Ils se complaisent à jouer les troubles fêtes et souhaitent rendre un peu plus possible encore leur quête du Graal.

Sheva le guide

La Zbirna s'est qualifiée in extremis pour la suite de la compétition en terminant 3ème de son groupe avec 3 points obtenus pour son unique victoire face à la très modeste Macédoine du Nord, plus faible équipe du tournoi. Elle a dû s'en remettre aux résultats des autres groupes pour valider son ticket pour les 8èmes de finale.

Pourtant l'équipe dirigée par Shevchenko n'a pas démérité au niveau du contenu avec un jeu plaisant laissant apparaître des joueurs de talent parmi lesquels la révélation Yaremchuk qui évolue à La Gantoise, le briscard technique et puissant Iarmolenko, l'imprévisible Malinovski ou encore le métronome et véritable dépositaire du jeu Zintchenko.
Catapulté à la tête de la sélection de façon discutable et discutée puisqu'il n'avait jamais entraîné avant cela, le Ballon d'Or 2004 a su insuffler sa soif de résultats et toute sa malice à ses protégés. 
Avec cette légende vivante à leurs côtés, les Jovto-Blakytni sont prêts à soulever des montagnes. Auteur des deux premiers buts de son pays dans un Euro face à cette même équipe de Suède en 2012, Sheva avait déjà mis un crampon dans le livre d'Histoire de l'Ukraine. pour sa 3ème apparition en phase finale de l'Euro, la 24ème équipe au classement Fifa espère une nouvelle fois écrire un de ses plus beaux exploits en forçant le barrage suédois.

Karim Imessad

Date de publication: 29 juin 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet