Lire l’article
Albert Krier

Football

À mi parcours, bilan décevant

Alors que les trois clubs engagés en qualifications européennes ont joué leur rencontre aller, il est l’heure de dresser un bilan à mi-chemin. Et, avec un match nul et deux défaites, difficile de s’emballer. Même si les motifs d'espoirs sont réels.

Il n’est pas encore l’heure de poser des conclusions définitives. Pour les trois clubs participants aux compétitions européennes (Dudelange commencera la semaine prochaine), il reste un match retour pour inverser la tendance. Néanmoins, en ballotage défavorable sur tous les fronts, l’ambiance n’est pas au bleu fixe, même si aucun résultat ne parait irrattrapable.

Manque d’expérience et de forme.

À commencer par le Fola. Récent vainqueur de la BGL Ligue, le club entrainé par Sebastien Grandjean s’était vu offrir un tirage particulièrement clément dans sa campagne de qualifications pour la Ligue des Champions.. En affrontant les Lincoln Red Imps de Gibraltar, la possibilité d’enfin atteindre le second strapontin paraissait réelle. Pourtant, Bensi et ses coéquipiers n’ont que réussi à récupérer un match nul quasi miraculeux après avoir été mené 0-2 jusqu’à l’heure de jeu. Il ne s’agit pas ici de rentrer dans une analyse seulement fondée sur le score final. Le contenu fut, particulièrement dans la seconde période, bon. Plus offensifs, volontaires, les joueurs du club Eschois auront fait preuve d’imprécisions au moment de conclure un affrontement qui aurait pu se terminer sur un résultat bien plus positif. Mais, au-delà du manque de réussite, on peut pointer du doigt une absence d’expérience qui a pu faire cruellement défaut. En se faisant totalement percer en défense par deux fois, il n’est pas impossible de dire que, trop joueur, voire naïf, le Fola s’est peut-être trop jeté à l’abordage, offrant ainsi bien trop de place pour se faire punir par un adversaire qui n’en demandait pas tout. Les ambitions sont toujours louables, mais il faut savoir les tempérer, et, prendre le temps de vaincre le rival d’un soir, sans prendre des risques démesurés.

Le Racing, lui en lice pour une qualification en Conference League, a vogué dans le sens adverse. Après un début tambour battant, ponctué de deux buts et une avance confortable, le club de la capitale a fini par craquer. D’abord rejoints, les hommes de Jeff Saibene ont fini par perdre les plumes en fin de rencontre sur un but splendide de Muminovic. Un résultat décevant mais qui peut s’expliquer par un véritable décalage sur le plan physique : alors que le RFCU jouait là son premier match de la saison, le club de Breidablik est lui en plein milieu de saison. Une différence de fraîcheur qui peut dès lors facilement justifier la perte de vitesse en fin de rencontre des locaux. Il faudra réussir un véritable exploit en terres islandaises afin de voir le second tour, et un affrontement contre l’Austria Vienne de la récente recrue Marvin Martins.

Quant au Swift, lui aussi a chuté. Son nouvel entraîneur Vincent Hognon avait annoncé que ces rencontres arrivaient trop tôt. Malheureusement, le résultat final semble lui avoir donné raison. Après avoir tenu pratiquement une heure le score, Hesperange a fini par craquer sur un but de Zinic. Une défaite contraignante mais loin d’être synonyme de fin de parcours.

Des raisons d’y croire.

Avec la disparition de la règle des buts à l’extérieur, les trois clubs Luxembourgeois se retrouvent néanmoins dans une situation similaire, porteuse d’espoir : il ne faudra qu’un but pour continuer l’aventure. Un pion suffirait ainsi au Fola pour aborder le tour suivant, tandis que le Swift et le Racing se verrait alors envoyer en prolongations. Un changement non-négligeable et, alors que les matchs aller sont terminés, particulièrement bénéfiques aux clubs du Grand-Duché.

Aussi, même si on ne parle que d’une semaine, la forme physique pourrait encore s’améliorer, permettant de ne pas se voir avec des organismes usés passé l’heure de jeu. C’est en enchaînant les matchs que les joueurs vont réussir à se rapprocher de leur meilleur niveau, et, chaque rencontre devrait permettre d’y voir une légère mais notable amélioration.

Et, au vu des affrontements somme toute équilibrés, on est en droit de croire en la qualification d’un, si ce n’est tous - soyons rêveur - de nos participants au tour suivant. Aucune des partitions jouées ne nous a fait voir une réelle différence de niveau, et il faudra maintenant aborder ces matchs retour avec la bonne attitude, des têtes ambitieuses mais posées, et comme toujours, un petit brin de réussite.

Date de publication: 09 juillet 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet