Lire l’article

Football

Champions League: face au Sheriff Tiraspol, le Fola devra créer l'exploit

Les joueurs et le staff du club doyen sont arrivés en terre moldave ce mardi, à la veille de leur affrontement face au Sheriff Tiraspol. Une rencontre que les locaux vont aborder largement favoris. A Sébastien Grandjean et ses hommes de déjouer les pronostics...

Le Fola entame les choses sérieuses cette semaine. Après une préparation placée sous le signe de la crise sanitaire et de ses lourdes exigences pour les clubs européens... C'est enfin de football dont il sera question! Entre le déplacement en Moldavie, et le derby face à la Jeunesse en ouverture du championnat ce samedi. Des échéances que le groupe de Sébastien Grandjean va aborder au complet. Ce qui n'est pas pour déplaire au nouvel entraîneur eschois, qui décrypte la pré-saison: "Je suis plus apte à parler de football que de virus. Et à ce niveau on a fait une préparation en trois temps. On a repris le 13 juin. Ce qui fait quand même une sacrée prépa. Les joueurs adhèrent très bien au projet qui est mis en place. Une osmose est en train de se faire. Il y a six nouveaux joueurs, et un apport d'idées, un apport humain et de compétences, qui est bon. Et qui permet au groupe du Fola de se renouveler dans ses idées". 

Du côté des joueurs, on est bien sûrs impatients de retrouver la compétition. Comme l'explique le capitaine Julien Klein : "On va prendre du plaisir, on est contents de retrouver les terrains tous ensemble. La compétition nous manque, être dans les vestiaires avant le match, les choses comme ça. On est heureux de reprendre avec un gros match comme ça de Champions League". Et concernant les précautions sanitaires de rigueur, le défenseur se montre plutôt philosophe: "De toute façon on a pas le choix. On s'y est habitué, même dans notre vie de tout les jours. On fait attention avec les masques et les prises de température, et on sait pourquoi on fait ça". 

Le Sheriff aime faire sa loi

Face au Fola, se dressera donc l'épouvantail de la "Divizia Nationala", le Sheriff Tiraspol. Car en effet, à l'exception de 2011 et 2015, le club emblème de la région de Transnistrie a remporté chaque édition du championnat national depuis 2001... Sébastien Grandjean mise en tout cas sur l'effet de surprise, pour titiller les joueurs de son homologue Zoran Zekic: "Je pense qu'ils ne nous connaissent pas bien, voir pas du tout. On doit être surprenants, entreprenants, voir-même amibitieux. C'est pas dans ma mentalité de jouer un match avec l'idée qu'on risque de le perdre. Mais plutôt de jouer avec l'envie de gagner. C'est complètement différent comme option mentale". 

Contrairement au Fola pour qui ce déplacement à la Bolshaya Sportivnaya Arena sera le premier match officiel de la saison, le Sheriff a déjà repris son championnat depuis début juillet. Et avec huit victoires en huit matches, 23 buts marqués et un seul encaissé, il présente un bilan quasiment parfait. Le club doyen devra particuliérement se méfier comme du lait sur le feu d'individualités comme le Colombien Frank Castaneda (6 buts inscrits), ou encore du Camerounais Anatole Abang, en passant par le Croate Gabriel Boban.

Sheriff Tiraspol - Fola Esch, coup d'envoi à 20h ce mercredi 19 août.

Tags# :
Date de publication: 18 aout 2020

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet