Lire l’article
© Reuters

Football

Euro 2020: présentation du groupe D

Dans ce quatrième groupe de l’Euro 2020, on retrouve une Angleterre prometteuse mais sans résultat majeur depuis des décennies, une Croatie vice-championne du monde, une République tchèque loin de son niveau glorieux des années 90 et 2000, et une Écosse qui effectue son grand retour: décryptage des forces en présence.

« Toujours confiants, jamais gagnants ». Voilà ce qui pourrait adéquatement décrire la sélection anglaise de ces dernières décennies. Depuis son titre de championne du monde en 1966, l’Angleterre n’a tout simplement jamais réussi à remporter de nouveau trophée international, ni même rallier une finale. Pourtant, par le passé, tout le pays a cru, d’innombrables fois, en son groupe de représentants. Aux débuts des années 90 jusqu’à l’Euro 96, l’espoir était grand.

Un état d’esprit sûrement encore plus élevé à l’aube des années 2000 où les Three Lions affichaient un des plus bel effectif de l’histoire. Las, l’histoire se répétait, encore et encore, à base d’empilement de joueurs sans réel projet, et désillusions douloureuses.

Est-on parti pour revivre la même situation? Dur à dire. Une chose est certaine: les résultats sportifs sont au rendez-vous et, sur la lancée de leur demi-finale en 2018, les hommes de Gareth Southgate semblent avoir développé une certaine âme et projet de jeu. Forte de ces quelques certitudes, la sélection devra néanmoins faire attention dans ce groupe aux allures de piège. À l’image de la Croatie, son bourreau en Russie et qui se verrait bien refaire le même coup.

Depuis cette finale historique il y a trois ans, le groupe entraîné par Zatko Dalic semble rentrer dans le rang, mais a tout de même décroché la première place de son groupe de qualifications. Dorénavant amputés de Rakitic qui a pris sa retraite internationale en 2019, les Croates, toujours portés par leur maître à jouer Luka Modrić essaieront de s’appuyer sur leur excellent travail en terres russes pour passer l’écueil de la phase de groupes. Et l’affrontement entre Anglais et Croates, remake d’une demie-finale mémorable en 2018, promet de faire parler la poudre.


La République Tchèque, elle, ne suscite plus la même peur que lors des précédentes années. Depuis ses deux splendides décennies, des années 90 à la fin des années 2000, la sélection ne regorge plus d’autant de joueurs aux statistiques et niveau de jeu intimidants. Néanmoins, malgré cette absence de talents notables, l’expérience accumulée au fil des matchs pourrait être un atout clé pour se sortir de ce groupe.

Reste enfin l’Écosse. Après 23 ans sans compétitions internationales, c’est le grand retour de l’équipe au tartan. Une qualification arrachée des suites de deux victoires étriquées dans les barrages pour l’Euro 2020 contre Israël et la Serbie. Le hasard a placé le groupe entraîné par Steve Clark avec son meilleur ennemi anglais, et devrait offrir une joute mémorable entre deux pays qui ressentent le besoin, plus que tout de terrasser leur voisin dans le moindre affrontement sportif. Néanmoins, avant de penser à cela, il faudra réussir ses débuts face à la République Tchèque, adversaire le plus modeste de leur poule.

Ainsi, comme dans les trois groupes précédents, la première place ne devrait pas déroger à l’équipe tête de série. A domicile, l’Angleterre devrait réussir à dominer ses adversaires et se qualifier aisément pour le second tour. La question plus difficile concerne ses trois adversaires, et en particulier la Croatie, certes finaliste du dernier Mondial mais loin du niveau développé alors. Une aubaine pour l’Écosse et la République Tchèque? Réponse le 13 juin.

Date de publication: 08 juin 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet