Lire l’article
Albert Krier

Football

Fola 2 - 0 Progrès : Le Fola fait chuter le leader !

Deux coups-francs aux vingt mètres. Une erreur grotesque du gardien sur l’un. Une décision arbitrale sujette à polémique sur l’autre. Et voilà comment bascule une rencontre entre deux équipes prétendantes à l’Europe. Si certains retiendront ces faits de jeu, la victoire des hommes de Sebastien Grandjean n’en reste pas moins parfaitement méritée, face à un Progrès bien moribond.

CS Fola Esch (Boutrif 21’, Omosanya 75’) 2 - 0 Progrès Niederkorn

Légèrement dominateur, le Fola profite d’un cadeau pour passer en tête.

Pour ce choc entre le tenant du titre en BGL Ligue et l’actuel leader du championnat, l’enjeu était élevé. Une situation qui explique sans difficulté un début de rencontre assez prudent entre deux formations qui évitent de prendre le moindre risque et cherchent chacune à trouver les failles dans le dos de l’arrière garde. Le Fola, qui évolue à domicile, semble exercer une légère domination sans pour autant que cela ne se concrétise en buts ni actions concrètes dans le premier quart d’heure. Alors que l’affiche suit son cours sur ce tempo plutôt tranquillou, un fait de jeu va faire basculer la rencontre en faveur du tenant du titre : un coup franc moyennement tiré par Mura bien que cadré, un relâchement coupable de Flauss, et Idir Boutrif de ne pas se prier pour transformer l’offrande. 1-0 pour le Fola qui, sans avoir dominé dangereusement cette rencontre ne démérite pas pour autant ce but bien chanceux.

Pourtant mené, le Progrès n’arrive néanmoins pas à réagir. Hormis une semi-occasion sur coup de pied arrêté ou un centre fuyant qui ne peut être repris, les hommes de Stephane Léoni, bien que de plus en plus maitres de la possession ne réussissent pas cependant à créer dé véritables frayeurs dans l’arrière garde eschoise. Pire, le club de Niederkorn passe d’ailleurs proche de concéder un second but à dix minutes de la fin de la mi-temps, mais ni Omosanya ni Boutrif n’arrivent à conclure. Sans autres occasions notables, l’arbitre siffle la mi-temps. Si la rencontre n’a pas été aussi passionnante que le clash pouvait faire espérer, les hommes de Sebastien Grandjean, devant au score et jamais réellement mis en danger peuvent se satisfaire du travail accompli.

Une égalisation refusée polémique…

Alors qu’on attendait une réaction de l’équipe visiteuse, c’est bien le Fola qui revient porté des meilleures ambitions. En à peine 60 secondes, Boutrif puis Omosanya passent proche d’offrir le break. Deux actions qui symbolisent bien le désir d’appuyer ou cela fait mal par le club eschois, qui, loin de se recroqueviller, essaye avant tout de planter le second but. Passé ce premier quart d’heure en faveur de l’équipe hôte, le Progrès tente bien de se rebiffer. En cherchant la solution entre les lignes, les hommes de Stephane Léoni se rapprochent de la surface. Pas assez néanmoins pour véritablement déstabiliser une arrière-garde qui veille au grain, et répond toujours présent au moment de couper la dernière opportunité. Sur un coup-franc aux vingt mètres, le Progrès croit pourtant revenir au score. Une frappe parfaite de De Almeida au second poteau que Cabral ne peut récupérer. Alors que l’on croit le club de Niederkorn revenu au score, l’arbitre de la rencontre annule le but et sanctionne l’équipe visiteuse d’une faute dans le mur difficilement jugeable…

… et le but du break

Passé ce fait de jeu tendancieux, la rencontre reprend et suit son cours. Sans tempo particulièrement elevé, le Fola se contente d’attendre un adversaire bien timoré, et de jaillir en contre. Une stratégie récompensée à l’orée dernier quart d’heure de jeu lorsqu’Omosanya, parfaitement lancé, élimine son vis-à-vis sans difficulté avant d’ajuster Flauss. Avec ce second but, le club Eschois plie une rencontre dans l’ensemble dominée et particulièrement bien gérée. Ses adversaires sont dorénavant prévenus : il faudra bien compter sur le Fola cette année.

Tendai Michot

CS Fola Esch : Cabral / Almada Correia - Ahmetxhekaj - Mura -Grisez - Dragovic - Correia Mendes - Freire - Semedo - Boutrif - Omosanya
Entraineur : Sebastien Grandjean

Progrès Niederkorn : Flauss / Ferino - Ba -Skenderovic - Karayer - Barthelemy - Vogel - De Almeida - Muratovic - Bohnert - Mazure
Entraîneur : Stéphane Léoni

Date de publication: 11 septembre 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet