Lire l’article
Reuters

Football

Historique

C’était LE match à gagner pour continuer à croire en une troisième place historique. Et Luc Holtz et ses hommes l’ont fait ! Au terme d’un match maîtrisé (presque) de bout en bout et grâce à un doublé de l’inévitable Gerson Rodrigues et de Sébastien Thill, les Roud Léiwen repartent d’Azerbaïdjan avec les trois points.

La tactique de Luc Holtz allait pourtant être failli remis en cause quand dès la troisième minute, les Roud Léiwen se faisaient surprendre sur une combinaison sur une coup-franc. Mahir Emreli, trouvé sur le côté gauche de la surface, croisait trop sa frappe. Malgré cette petite frayeur, ce sont bien les luxembourgeois qui avaient la maitrise du ballon. À la 18e minute, Danel Sinani envoyait un coup-franc excentré directement sur le poteau de Magomedaliyev. Un domination qui allait s’accentuer après l’explusion de Mutallimov, après une énorme semelle directement… dans les côtes d’Olivier Thill. Un très mauvais geste qui laissait les azéris à dix et qui permettait aux luxembourgeois de se montrer encore un peu plus offensifs. Quelques minutes plus tard, Yvandro Borges manquait la balle du 1-0, mais sa volée dévissée face au but vide de tout gardien gardait l’Azerbaïdjan dans le coup. La première période baissait alors d’intensité et les occasions se faisaient plus rares d’un côté comme de l’autre.

Une énorme deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, ce sont les locaux qui allaient dans un premier temps prendre les rênes du jeu et s’offrir des opportunités pendant une dizaine de minute. Les débats s’équilibraient ensuite et la première réelle occasion venait à l’heure de jeu quand sur un mauvais dégagement azéri, Olivier Thill contrôlait de la poitrine et enchainait avec une volée repoussée par le gardien en corner. À la 66e minute, Makhmudov était tout proche d’ouvrir le score sur une madjer, mais celle-ci finissait à quelques centimètres du poteau de Schon. Sur l’action d’après, le Luxembourg entrait dans la surface et l’Azerbaïdjan renvoyait directement un centre sur Gerson Rodrigues, qui ne se faisait pas prier pour inscrire un but sensationnel. Après un contrôle du genou, l’avant-centre de Troyes envoyait un retourné acrobatique lumineux dans la lucarne droite (0-1,67e). Un but libérateur qui permettait à lui et ses coéquipiers de jouer plus sereinement. Et onze minutes plus tard, rebelote. Le buteur se transformait cette fois-ci en passeur pour Sébastien Thill. Le n°21, placé au point de pénalty, était à la réception d’une passe de Rodrigues et foudroyait Magomedaliyev du pied gauche (0-2, 78e). Le break était fait et on pensait que le match allait alors tranquillement se terminer, mais quatre minutes plus tard, l’Azerbaïdjan réduisait l’écart grâce à une tête de Salahli sur corner (1-2, 82e). S’en suivait alors quatre ridicules minutes de VAR pour valider un but évident (pour juger une position de hors-jeu d’un joueur inactif). Un but qui n’allait heureusement pas mettre la panique chez les luxembourgeois puisque Gerson Rodrigues inscrivait un troisième but dans le temps additionnel ! Superbement servi par Christopher Martins, le n°10 atomisait le gardien azéri d’une frappe en lucarne gauche et mettait les siens définitivement à l’abri (1-3, 91e). Une victoire sensationnelle et grandement méritée au terme d'un match plein et d'une deuxième mi-temps de très haut niveau, marquée par trois très beaux buts. Pour s'assurer de la troisième place, il faudra attendre le résultat de ce soir entre l'Irlande et le Portugal. Mais quoi qu'il en soit, la belle performance réalisée par les luxembourgeois lors de cette phase de qualifications est là et la réception des irlandais dimanche soir dans un stade plein à craquer ne sera rien d'autre qu'une belle fête.

Tags# : ROUD LéIWEN
Date de publication: 11 novembre 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet