Lire l’article
Marco Bertamé

Football

Käerjeng : Pas décisif vers le titre ?

Pour la troisième fois cette saison, Käerjeng s’est imposé face à son dauphin au stade Um Dribbel. Malgré cette défaite, Mondercange conserve sa deuxième place, mais pointe désormais à 8 points de l’UNK. Dans le bas de classement, la bonne opération est à mettre à l’actif de l’US Esch, qui s’est imposé autoritairement 4-1 contre Steinsel.

Mondercange rate le coche

Depuis le début de championnat, Um Dribbel est une forteresse imprenable dans laquelle Käerjeng n’a pas encore perdu le moindre point. Ce samedi pourtant, on n’en est pas passé très loin lors de la réception de Mondercange. C’est bien Käerjeng qui a pris le meilleur départ, puisqu’à la cinquième minute, Barbaro profitait d’une erreur d’appréciation dans la défense visiteuse pour reprendre victorieusement une transversale d’Ewert. Au quart d’heure, M’Barki aurait pu bénéficier d’un pénalty pour obstruction, mais Monsieur Sgura en décida autrement. Lors de l’occasion consécutive, alors que M’Barki était soigné, Käerjeng doublait la mise sur une frappe de l’extérieur du grand rectangle d’Albanese. Dos au mur, Mondercange a remis ses idées en place et est reparti de l’avant, mais Frising, auteur d’un énorme match, a su retarder l’échéance, certes bien aidé parfois par une certaine maladresse du FCM en phase de conclusion. À la 87e minute, Mondercange est revenu à 2-1 lorsque M’Barki se faisait justice lui-même depuis le point de pénalty. Le FCM a même cru égaliser par son … gardien Teddy da Silva, mais ce but est annulé pour un hors-jeu qui pourrait ne pas être justifié (nous nous devons de maintenir une certaine réserve, étant donné de l’angle défavorable de la vidéo que nous avons obtenue, mais à première vue nous pensons que la décision est erronée). Néanmoins, Angelo Fiorucci, le coach de Mondercange ne voulait pas se retrancher derrière les décisions arbitrales défavorables. « Vous savez, ce n’est pas l’arbitre qui n’a pas converti nos occasions… », illustrait-il. « On a eu de gros problèmes de finition, il faut le dire. (…) On a malheureusement perdu, ce résultat est mauvais, mais le contenu du match était satisfaisant. Dans le jeu, on était bien meilleur que Käerjeng, mais c’est le foot… »

Cette égalisation annulée sera à n’en pas douter une phase clé de la saison, puisque grâce à ce but annulé, Käerjeng compte désormais un avantage de huit points sur son adversaire du weekend. Deux points derrière Mondercange, on retrouve Rumelange qui prend provisoirement place sur le podium suite à sa victoire 1-2 à Mamer. Junglinster, dont le match à Weiler-la-Tour a été reporté à une date ultérieure, peut toujours leur contester cette troisième place.

L’US Esch se reprend

Sèchement battu 6-1 à Rumelange le weekend précédent, les joueurs de l’US Esch n’avaient pas d’autre choix que de relever la tête contre Steinsel, et c’est exactement ce qu’ils ont fait. Menés 0-1, Owono, Varela (2 fois) et Bouragba ont remis le club eschois sur la bonne voie. Cette victoire 4-1 est leur première victoire en championnat depuis le 14 août. « On n’a pas passé la semaine la plus tranquille après une si lourde défaite. La rencontre contre Rumelange, il fallait tout simplement l’oublier et repartir de l’avant », nous expliquait Rémy Pereira, le portier eschois. « C’était un match qu’il fallait gagner. On a fait beaucoup de matchs nuls en championnat cette saison. Maintenant, il faut aller chercher des victoires. En plus, cette saison, on a toujours rencontré des difficultés à marquer. Donc une victoire sur un tel score fait beaucoup de bien. »

Cette victoire fait évidemment les affaires de l’US Esch qui grimpe en 12e position, à savoir la première non menacée. Avec le même nombre de points (10), on retrouve Steinsel juste derrière. Défait 1-3 à Berbourg, Schifflange (14e) voit Canach (15e) qui a pris un point à Mersch (1-1) revenir à hauteur avec neuf points. La très mauvaise opération du weekend est à mettre à l’actif de Mertert-Wasserbillig. La lanterne rouge menait 2-0 contre Bissen à la mi-temps, mais a finalement dû s’incliner sur le score de 2-3. L’Union est ainsi bloquée à la dernière position avec six points et doit se reprendre le plus vite possible, sous peine de rater le train du maintien.

Les brèves

Pedro Ferro (Joueur du FC Blo-Wäiss Medernach) : « C’était un match faible. Les deux équipes ont mis beaucoup d’intensité. Je dirais que beaucoup pensaient que le match se terminerait sur 1-1. Après, on a eu cette occasion que j’ai mise au fond. Ça fait du bien. On était en train de célébrer le but et on a entendu l’arbitre siffler. On a pété les plombs. (Rires) (…) Heureusement, ce n’était pas pour annuler le but, mais pour demander à l’entraîneur et aux remplaçants de revenir sur le banc. » Medernach 2-1 Bettembourg.

Tom Keup (Gardien de la Jeunesse Canach) : « Quand on regarde l’ensemble du match, à commencer par la première mi-temps, je tire mon chapeau à mon équipe. On a fait un bon match en faisant les mètres nécessaires pour dominer Mersch. Malheureusement nous manquons de justesse dans le dernier tiers du terrain. Nous encaissons sur un centre où leur joueur (n.d.l.r. Kevin Madeira) se retrouve tout seul. Quand on n’arrive pas à marquer de plein jeu, on cherche un pénalty et c’est ce que Fine Bop a obtenu. C’est ainsi qu’on égalise. En toute fin de match, je vais encore chercher un coup franc de mon ami Tun Held. Mais dans l’ensemble, on ne peut pas être satisfait du point. » Mersch 1-1 Canach.

François Augusto (Joueur du FC Atert Bissen) : « Le 2-0 à la pause pour Mertert-Wasserbillig était mérité. Ils étaient meilleurs dans les duels et ils étaient plus agressifs que nous. On est dans une phase plus compliquée et beaucoup pensaient certainement que nous allions nous écrouler. Mais nous avons montré du caractère. Ils ont certes eu des occasions pour mettre le troisième goal, mais ils n’y sont pas parvenus. De notre côté, on marque deux fois coup sur coup. À partir de là, on a été meilleurs et on gagne méritoirement. » Mertert-Wasserbillig 2-3 Bissen.

Le match à ne pas manquer : Canach – US Esch

Le sprint intermédiaire de cette saison va être lancé la semaine prochaine. Les trois matchs qui vont arriver vont être déterminants pour les clubs de bas de classement qui doivent absolument aborder la trêve hivernale sereinement. C’est dans cet atmosphère très particulière que va se dérouler la rencontre opposant Canach, 15e avec neuf points, à l’US Esch, 12e avec 10 points. Le vainqueur ferait un énorme pas en avant et un match nul n’arrangerait personne.

Date de publication: 15 novembre 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet