Lire l’article
Albert Krier

Football

Käerjeng se détache, Canach dans le rouge

Après une coupure en raison de la Coupe de Luxembourg, la Promotion d’Honneur reprenait ses droits ce weekend. Käerjeng a encore une fois réalisé la bonne opération, malgré une belle résistance de Weiler-la-Tour. Dans le duel en fond de classement, Steinsel a pris la mesure de Canach, poussant son adversaire du jour un peu plus dans la zone rouge.

Mamer et Mondercange se neutralisent. Käerjeng en profite.

C’était l’affiche du weekend : le troisième, Mamer, recevait dans ses installations le deuxième, à savoir Mondercange. Surprise au coup d’envoi, ce n’est pas Mike Federspiel que l’on retrouvait entre les perches de Mamer, mais un certain Arthur Rao. «Vendredi, Mike Federspiel a dû quitter l’entraînement sur blessure », nous expliquait Vitor Pereira, le coach local, après la rencontre. C’est donc un jeune homme de 17 ans qui a eu la lourde tâche de suppléer au capitaine du FCM32. « S’il est titulaire, c’est qu’il l’a mérité. Il a travaillé pour. C’est un jeune qui a de grandes qualités, même s’il a encore une marge de progression énorme. Il écoute beaucoup et aime travailler, ce qui nous facilite la tâche. Vendredi soir, on a discuté et on a vu que le joueur avait la confiance des autres joueurs et du staff technique pour commencer le match. »

Il n’y pouvait rien sur l’ouverture du score de Mondercange au quart d’heure par Bekhaled qui, profitant d’un travail remarquable de De Sousa sur le flanc gauche, plaçait calmement sa tête dans le but. Mamer parviendra à égaliser par l’entremise de Jager au retour des vestiaires sur une frappe à l’entrée du grand rectangle. Malgré l’exclusion de Ruppert du côté visiteur, le score ne changeait plus et c’est donc dos à dos que les deux équipes se sont quittées. « Il y a eu une grande différence entre la première et la deuxième mi-temps. Après son premier but, Mondercange a fait monter ses lignes et a compliqué nos premières phases de sorties », analysait Vitor Pereira. « On a dû changer de système et on a vu une grande amélioration. (...) On avait le contrôle du jeu, on avait la balle, mais il nous manquait des occasions et je pense qu’en jouant 15 minutes avec un joueur de plus, on aurait dû s’en procurer plus. »

Quand le deuxième et le troisième perdent des points, c’est le premier qui peut en profiter, à condition de gagner, et c’est exactement ce que l’UN Kärjeng a fait en venant difficilement à bout de Weiler-la- Tour (3-2). Grâce à cette victoire, l’UNK possède désormais 22 points, soit quatre de plus que son dauphin de Mondercange. Mamer, quant à lui, s’est fait chiper la troisième place par Junglinster, vainqueur en toute fin de match à Mersch (2-3).

Canach inquiète, Rumelange rassure

Dans le bas de classement, un match retenait particulièrement notre attention, à savoir le déplacement de Steinsel à Canach. C’est l’Alisontia qui s’est imposée 1-2 au terme d’un match marqué par trois exclusions. « En première mi-temps, on a eu trois occasions de but que leur gardien a arrêtées et on a encaissé sur une erreur individuelle. En deuxième mi-temps, on a tout de suite égalisé et quelques minutes plus tard, notre attaquant a perdu son duel face au gardien. Sur le contre, Steinsel a fait 1-2. Un match nul aurait été plus logique », relatait Gonçalo Cruz, le coach de la Jeunesse Canach. L’équipe locale n’a plus gagné depuis l’ouverture de la saison le 13 août (2-3 à Weiler-la-Tour) et s’enfonce un petit peu plus au classement. « On a eu beaucoup de problèmes à cause de blessures de joueurs clés. (...) On a aussi perdu le rythme avec le Covid. Ajoutons à cela les trois points perdus en fin de match à Mondercange et les deux points perdus à la dernière minute à Junglinster. Il nous manque un peu d’expérience et de chance », concluait-il.

Grâce à cette victoire, Steinsel s’est redonné de l’air et grimpe en douzième position. Après sa victoire contre Canach il y a deux semaines, Rumelange a pu enchaîner ce weekend avec un deuxième succès de rang, 1-3 à Berbourg. Ils en profitent pour quitter la zone rouge. Mertert-Wasserbillig et l’US Esch héritent des deux dernières places après leurs partages à Medernach (0-0) et contre Bissen (3-3) respectivement.

Les brèves

André Bill (Gardien du FC Marisca Mersch) : « On n’est pas rentré dans notre match et l’avantage de deux buts était mérité. Mais on est revenu au mental. On a réduit le score juste avant la pause, ce qui donne toujours un coup à l’équipe adverse. Avec une belle force mentale, on a pris le dessus et égalisé. En deuxième mi-temps, on était la meilleure équipe sur le terrain. On est vraiment mal payé avec le 2- 3. » Mersch 2-3 Junglinster.

Patrick Kettmann (Coach de l’Union Mertert-Wasserbillig) : « On était bien organisé en première mi- temps et nous avons même hérité d’un pénalty. Nous étions la meilleure équipe. Mais en deuxième mi-temps, c’était plus compliqué. On a eu plus de mal dans l’organisation. Le 0-0 est logique. Je suis satisfait du point, compte tenu de nos trois dernières semaines et du fait que c’était en déplacement. » Medernach 0-0 Mertert-Wasserbillig.

Bryan Gomes (Capitaine de l’US Rumelange) : « La première mi-temps était l’une de nos meilleures depuis le début de saison. On ne menait que 0-1 à la pause, mais le score aurait pu être plus lourd. Après la mi-temps, ils nous ont mis en difficulté et ils ont égalisé. Mais on a su reprendre les commandes du match et on a marqué un deuxième but, puis un troisième et on aurait pu en mettre plus. La victoire est logique. » Berbourg 1-3 Rumelange.

Nilton Rocha (Coach de l’Atert Bissen) : « L’US Esch est peut-être avant-dernier, mais c’est une très bonne équipe. Mais quand je vois les occasions que nous avions, nous aurions mérité de gagner ce match. On a raté la balle de break à 2-1, puis encore une fois à 3-2. Finalement on encaisse sur la toute dernière action. C’est frustrant, mais c’est le foot ... » US Esch 3-3 Bissen.

La rencontre à suivre : Rumelange – Schifflange

Comme rencontre à suivre, nous avons décidé de mettre en avant deux équipes qui jouent actuellement dans la partie inférieure du tableau. Après un départ compliqué, l’US Rumelange semble enfin lancé après ses deux succès de suite en championnat. De son côté, Schifflange doit se relancer après quatre défaites consécutives. Cela nous promet un duel très animé dans le Minett.

 

Par Andy Foyen

Date de publication: 11 octobre 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet