Lire l’article
Atletico

Football

Le Bayern et l'Atletico en appel

La Ligue des champions fait tourner les têtes. Au point que son approche semble empêcher les clubs de sa livrer corps et âme en championnat. Le Bayern et l'Atletico ont lâché du lest ce week-end. Chelsea aussi.

C'est un comble de s'appeler les Colchoneros et de voir son matelas fondre comme neige au soleil. C'est pourtant la situation qu'est en train de vivre l'Atletico Madrid, qui ne compte plus que trois points d'avance sur son voisin du Real et un match de plus à jouer après 23 journées. Dix unités séparaient encore les deux clubs castillans il y a trois semaines.

Depuis, la Ligue des champions s'est profilée à l'horizon et les Matelassiers ont bégayé leur football. Une seconde défaite (0-2 contre Levante) est venue ternir un bilan jusque-là impressionnant. Rien de rédhibitoire, mais il y a fort à parier que le Real a déjà mangé son pain noir sans oublier le Barça, intermittent du spectacle depuis l'ouverture de la compétition.

L'actualité ramène le club espagnol à une épreuve continentale dont il fut finaliste à trois reprises et à la réception d'une formation de Chelsea branchée sur courant alternatif. L'arrivée de Thomas Tuchel a fait beaucoup de bien aux Londoniens eux aussi perturbés par la proximité de leur match de Ligue des champions à en juger leur performance contre Southampton le week-end dernier (1-1). Ce match aller se déroulera à l'Arena Nationale de Bucarest. C'est l'un des huitièmes de finale de la Ligue des champions le plus ouverts sur le papier.

On n'en dira pas autant de Lazio - Bayern. Le tenant du titre est l'équipe la plus citée comme candidate à sa propre succession avec Manchester City. Et son coup de mou témoigné lors des deux derniers matches de Bundesliga avec un nul et une défaite à la clef ne sont pas de nature à gripper une machine capable de se remettre en route à tout moment. Ce qui n'a pas empêché Karl-Heinz Rummenigge de recadrer ses troupes après le revers contre l'Eintracht Francfort.

Hansi Flick devra se passer de Pavard, Müller, Tolisso et Costa face à une équipe de la Lazio cinquième en Serie A et toujours en course pour le podium, voire mieux si affinités. Le club de la capitale est le seul des quatre en lice ce mardi soir à avoir gagné à l'approche de son rendez-vous européen en distançant la Sampdoria 1-0.

Christophe Nadin

Date de publication: 23 fevrier 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet