Lire l’article
Photo: Etienne Joannes

Football

Le contre-la-montre de l'Excelsior Virton

Privé de licence et donc de compétition cette saison, le club de Flavio Becca a obtenu son précieux sésame pour le prochain championnat de Division 1B. Il reste maintenant à tout reconstruire.

Comment faire cohabiter deux corps de métier ensemble? L'équation qui hante les nuits de certains bâtisseurs n'empêchera par l'Excelsior de dormir car elle ne se pose pas. Tout le monde va devoir s'y mettre ensemble et rapidement. De la cave au grenier.

C'est la première conclusion qui s'impose au lendemain du feu vert reçu par le club gaumais pour revenir aux affaires. La commission des licences, qui attribue ou pas le précieux certificat qui vous permet de faire partie du monde du football professionnel en Belgique l'a délivré à l'Excelsior Virton, ce qui lui permet de réintégrer une Division 1B qu'il avait dû quitter faute d'une feuille de route qui ne correspondait pas aux attentes de l'Union belge.

Au terme d'une bataille juridique digne d'une saga produite pour une plate-forme numérique et de longs mois qui ont vu l'effectif s'éparpiller un peu partout dans la nature, le club de Flavio Becca se retrouve presque devant une page blanche.

Il va falloir rebâtir une équipe compétitive, reconstruire un centre de formation dépeuplé et surtout retisser les liens avec la population locale pour refaire du stade Yvan Georges un chaudron hostile à chaque adversaire.

Patrice Waltzing, une connaissance de Flavio Becca, a repris le club à bras le corps et lance un appel aux forces vives de la région pour s'attaquer à tous les chantier. Avec ou sans Alex Hayes? Le CEO est source de crispation dans l'entourage du club depuis des mois. Son départ faciliterait sans doute les choses...

Christophe Nadin

Date de publication: 15 avril 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet