Lire l’article
Albert Krier

Football

Le Fola arrache un nul plus que mérité.

Dominateur mais imprécis le temps d’une heure, le Fola n’a jamais abandonné. Menés 0-2 à l’entame des trente dernières minutes malgré une partition intéressante, les tenants du titre de BGL Ligue sont revenus en une petite minute au score. Malgré de nombreuses tentatives, les locaux n’ont pas réussi à accrocher la victoire. Il faudra aller chercher la qualification en terres extérieures.

Stade Emile Mayrisch, 19h30 : CS Fola Esch 2 (Bensi 62e, Ahmetxhekaj 64e) - 2 Lincoln Red Imps FC (Caralero 28e, Britto 50e)  :

Une dure leçon de réalisme

Le Fola, conscient que le tirage lui offrait une véritable chance de passer au tour suivant ne voulait pas laisser passer son opportunité. Un début de match convaincant à l’intensité certaine confirme d’ailleurs bien vite les ambitions du champion en titre. Offensifs et au pressing les hommes de Sebastien Grandjean essaient d’imposer leur rythme, mais se font tout de même une belle frayeur sur la première incursion adverse dans leur camp, sur laquelle Cabral est obligé d’offrir une belle horizontale.

Passé ce coup de chaud, le club Eschois continue d’imposer son rythme et passe de plus en plus proche du but, mais manque de précision dans le dernier geste. Peu aidé par l’arbitrage qui refuse de sanctionner un tacle défensif plus qu’approximatif dans la surface, le Fola ne se laisse pas décourager pour autant et continue de pousser face à un adversaire de plus en plus dépassé. Mustafic (23e), Freire (24e) s’attellent bien à la frappe, mais un cadre fuyant ou un gardien décisif empêche l’ouverture du score. Et, alors que l’adversaire semble parfaitement au fond du trou, c’est à ce moment qu’il en profite pour rugir. Sur un contre à trois, Carralero punit une défense laissée pour la seconde fois un peu seule en ajustant Cabral d’une volée limpide. 0-1 et la sensation d’avoir assisté à une leçon de réalisme. Au-delà des dégâts sur le plan comptable de ce but, l’ouverture du score du club de Gibraltar semble asséner un véritable coup sur la tête des joueurs. Touché mentalement, le tenant du titre de BGL Ligue peine à remettre le même niveau d’intensité dans la rencontre. C’est donc sur ce score négatif que la première mi-temps s’achève.

Sebastien Grandjean décide de frapper fort en annonçant trois changements dès le début de seconde période :  Omosanya, Mustafic et Muharemovic  sont ainsi remplacés par Correia, Parreira et Ahmetxhekaj. Une prise d’action qui n’aboutit pas puisque cinq minutes après la reprise, des suites d’un splendide jeu en triangle, Britto ajuste tranquillement Cabral qui ne peut rien faire. 0-2, mais surtout la sensation que rien ne peut sourire au locaux ce soir, à l’image de ce centre que Parreira (52e) ne peut reprendre, ou cette volée de Correia (56e) arrêtée.

Et soudain, la folie

Bensi lui, offre un superbe enroulé sur un bel enchaînement collectif mais Soler, impeccable ce soir dévie d’une claquette en corner. Si la finition n’est pas au rendez vous en cette soirée d’été, la détermination du Fola est elle impeccable. Toujours aussi volontaire, le onze continue d’appliquer les principes de jeu de Sebastien Grandjean et ne s’affole pas. Une abnégation récompensée, enfin, sur un centre de Lucas Correia magnifiquement repris de la tête par Bensi. 1-2 et le retour de l’espoir de décrocher quelque chose de la rencontre dans une ambiance bien plus chaude. Et le scénario de définitivement sombrer dans la folie avec cette égalisation d’Ahmetxhekaj, une minute plus tard, à la suite d’un enchaînement de tentatives dans la surface. Galvanisé par le soutien de tout un stade, et semblant bien mieux physiquement, le club Eschois compte bien capitaliser sur sa dynamique. Les occasions chaudes s’enchaînent mais à nouveau, la réussite fuit les locaux. Dans une fin de rencontre ouverte où le Fola pousse énormément au point de se découvrir, aucune des deux équipes ne finit par marquer ce troisième but signe de victoire. Achevée sur une bagarre générale bien évitable, cette affiche laissera une impression étrange. Un résultat dur à jauger, tant la domination locale fut évidente, mais le retour inespéré. Il s'agira de produire la même partition la semaine prochaine, avec une touche supplémentaire de réussite dans les deux surfaces.

CS Fola Esch : Cabral - Ouassiero - Klein - Miuharemovic ( - Grisez - Dikaba - Freire - Correia - Mirza - Mustafic - Bensi - Omosanya

Lincoln Red Imps FC : Soler - Wiseman - Chipolina - Lopes - Toscano - Rosa - Yahaya - Walker - De Barr - Casciaro - Carralero

Date de publication: 06 juillet 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet