Lire l’article
© AFNL Sport

Football

Les résultats en Promotion d’Honneur: Weiler-la-Tour confirme, Käerjeng s’affirme

Dans le cadre de la sixième journée de Promotion d’Honneur, Weiler-la-Tour s’est méritoirement imposé 0-2 sur la pelouse de Mamer. Pour les Yellow Boys, ce résultat leur permet de se rassurer après un début de saison très compliqué. En même temps, Käerjeng s’est défait 4-1 de Medernach lors de la rencontre au sommet. Voici ce qui s’est passé ce weekend en PH.

Mamer restait sur deux défaites consécutives, d’abord à Käerjeng, 3-0, et ensuite contre Medernach, 1-2. Lors de la réception de Weiler-la-Tour, les hommes de Vitor Pereira avaient un devoir, inverser la tendance. De leur côté, les Yellow Boys venaient la semaine dernière de stopper l’hémorragie de quatre défaites en autant de rencontres, s’étant imposés 5-3 contre l’US Esch. Weiler-la-Tour s’était donné pour objectif de remporter un deuxième match consécutif. Pari gagné. Méritoirement.

Après un début de première mi-temps indécis, c’est l’équipe visiteuse qui se montrait plus dangereuse dans le troisième quart d’heure, un poteau venant même sauver Federspiel, le portier local. Malgré un score vierge à la pause, les Yellow Boys ont continué à se montrer dangereux et prirent logiquement l’avantage sur une frappe croisée de Kaylesiz. On attendait une réaction locale, mais elle n’est jamais arrivée. C’est finalement Lamotte qui donna au score son allure définitive à un quart d’heure du terme. « Ce n’est pas un manque de confiance », nous assurait Mike Federspiel, « on est comme paralysé pour le moment. On n’a pas réussi à hausser le rythme. Il y a des jours comme ça où ça ne veut pas aller. Mais je reste confiant pour l’avenir, parce qu’on a une bonne équipe. On doit juste trouver un moyen tous ensemble de sortir de cette mauvaise phase. »

Du côté du coach de Weiler-la-Tour (et ancien entraîneur de Mamer), Andrea Fiorani, le son de cloche était évidemment bien différent : « Je ne doutais pas de nos qualités offensives. Mais ce qui est extrêmement positif aujourd’hui, c’est que nous n’avons pas encaissé. (…) Mamer a uniquement tenté de se montrer dangereux par des longs ballons. Mais j’avais une charnière centrale très expérimentée avec Furst et Da Silva. Ils étaient uniquement dangereux sur les côtés et on a réussi à les y maîtriser. » Le coach des Jaunes et Noirs nous a ensuite également confié ce que représentait pour lui une victoire dans son ancien club : « Gagner à Mamer, pour moi, c’est quelque chose de spécial, mais maintenant, je suis entraîneur de Weiler-la-Tour et j’en suis très content. Je suis ravi de repartir avec trois points. »

Käerjeng réalise encore la bonne opération, tout comme Mondercange

La rencontre au sommet de ce weekend, c’était sans aucun doute le déplacement de Medernach, deuxième, chez le leader Käerjeng. Et comme cela avait déjà été le cas lors du déplacement de Mamer dans ce même stade du Dribbel, l’UNK s’est imposée par trois but d’écart, cette fois sur le score de 4-1. Hess avait ouvert le score pour Käerjeng avant que Ramos n’égalise pour Medernach. Foster et Gomes portèrent le score à 3-0 à la mi-temps tandis que Barbaro scellait le score à 4-1 dans les ultimes instants de la rencontre. « Le score aurait pu être plus léger d’un ou deux buts », analysait Olivier Lickes, le coach de Medernach, « mais ils méritent leur victoire. (…) Käerjeng est clairement la meilleure équipe contre laquelle on a joué jusque maintenant. »

« La première mi-temps ne laissait pas présager un tel score », commentait le coach de Mondercange, Angelo Fiorucci, après la large victoire de ses troupes en déplacement au Marisca Mersch. « Mais ensuite, on a marqué deux buts en très peu de temps, et à partir de ce moment, le match est devenu beaucoup plus facile pour nous. »

Grâce à cette victoire, Mondercange s’empare de la deuxième place à deux longueurs de Käerjeng. Medernach recule d’un rang et se retrouve troisième. En bas de classement, tout s’est resserré suite à la victoire de Steinsel 1-0 contre Rumelange. En même temps, l’US Esch a pris un point à domicile contre Mertert-Wasserbillig, ce qui a pour conséquence que désormais trois équipes se partagent la lanterne rouge avec quatre points, à savoir l’US Esch, l’US Rumelange et l’Alisontia Steinsel. Mertert-Wasserbillig est juste devant ce trio avec 5 points.

Le match qu’il ne fallait pas manquer : Canach 3-3 Bettembourg

Pour la deuxième semaine de suite, le match qu’il ne fallait pas rater implique Canach et une nouvelle fois, c’est un score de 3-3 qui a conclu cette rencontre. Cette fois-ci, c’est le Sporting Bettembourg qui a partagé les points avec la Jeunesse. « Je pense que nous étions meilleurs. On a montré de la volonté mais malheureusement, nous encaissons le 3-3 dans les dernières minutes. C’était une rencontre intensive », nous expliquait Maikel Antunes, le portier du Sporting.

Les brèves

Pedro Teixeira (Entraîneur de Steinsel) : « Après la défaite de la semaine passée, j’ai dit à mes garçons qu’ils devaient se remettre en question et qu’il ne servait à rien de remettre la faute sur les autres. (…) La victoire nous a fait un bien fou. La manière y était, parce qu’on a su montrer un visage différent que les semaines précédentes. » Alisontia Steinsel 1-0 US Rumelange.

Arnold Lies (Président de Bissen) : « Ce n’était pas un bon match. Les deux côtés craignaient d’encaisser et ça a donné lieu à un match très fermé. On a mérité notre victoire du fait de notre combativité, même s’ils ont essayé de repartir de l’avant après le 0-1. » FC Schifflange 0-1 FC Atert Bissen.

Martin Forkel (Entraîneur de Berbourg) : « Je suis satisfait du 0-0. Junglinster était un très bon adversaire, bien organisé et en place défensivement. Ils sont mieux entrés que nous dans la partie et après leur carte rouge, on a pris le contrôle du match à notre compte. Nous nous sommes neutralisés. » FC Berdenia Berbourg 0-0 FC Jeunesse Junglinster.

Patrick Kettmann (Entraîneur de Mertert-Wasserbillig) : « On a mal commencé la rencontre et l’US Esch s’est bien débrouillée. Ils ont marqué le 1-0 sur coup-franc. En deuxième mi-temps, on a pris le match à notre compte. J’étais content lorsqu’on a marqué le 1-1, mais ensuite on n’a pas réussi à en marquer un deuxième. » US Esch 1-1 Union Mertert-Wasserbillig.

La rencontre à suivre : Bissen – Mersch

L’Atert Bissen a réussi son début de saison, comme nous l’a confié son président. Mersch, lui, se cherche, mais a déjà prouvé qu’il est capable de faire mentir les formes ascendantes et descendantes lors des derbys. Qu’à cela ne tienne, c’est justement ce qui attend les hommes de Paul Hunnewald lors du déplacement à Bissen. Ce sera d’ailleurs un match particulier pour l’entraîneur du Marisca qui va retrouver son ancien club.

AFNL Sport Media

Date de publication: 20 septembre 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet