Lire l’article

Football

Luc Holtz, l’entraîneur qui gagne

À la tête des Roud Léiwen depuis une décennie, le sélectionneur national a connu un succès sans précédent en remportant vingt matches officiels, soit presque autant que sur l’ensemble du siècle dernier…

Ce n’est manquer de respect à personne que de dire que l’équipe nationale a beaucoup changé. Elle est passée en quelques années d’une équipe défensive qui s’attelait perdre le moins lourdement possible, à une équipe joueuse et séduisante, capable d’enchaîner deux victoires de suite. Il est difficile de déterminer le moment exact de la bascule, ni même de jauger avec exactitude la part de responsabilité qu’il faut attribuer à l’avènement de cette nouvelle génération talentueuse et celle qui revient au travail de Luc Holtz et de ses staff successifs. 

Mais il est bien une réalité chiffrée que personne ne pourra contester. Luc Holtz a gagné comme aucun autre sélectionneur du Luxembourg ne l’avait fait auparavant et ces chiffres ne sont pas seulement imputables à l’émergence de jeunes joueurs prometteurs mais aussi à la capacité  de Luc Holtz à tirer le meilleur d’un effectif toujours plus talentueux. C’est aussi en partie dû à sa longévité sur le banc des Roud Léiwen. En dix années de sélection, l’homme de 51 ans a dirigé 95 matches, sans compter les matches amicaux non-officiels organisés face à des clubs. Après Joachim Löw (en poste depuis 2006 avec la Nationalmannschaft) et le sélectionneur d’Andorre Koldo Alvarez (depuis février 2010), Luc Holtz est le troisième entraîneur européen en terme de longévité. 

L’ex-joueur d’Ettelbruck a fêté au Monténégro en octobre dernier sa vingtième victoire. C’est une de moins que le total observé entre 1911 et 2011, et dix d’entre elles ont été obtenues lors des 36 derniers mois. Ce succès au Monténégro est intervenu quelques jours seulement après avoir disposé de Chypre. La dernière fois que le Luxembourg avait pu enchaîner deux victoires consécutives, c’était à l’automne 2018, également en Ligue des Nations, mais face à la Moldavie (4-0) et Saint-Marin (3-0). Deux équipes qui végètent encore en Ligue D, alors que le Luxembourg joue cette année les premiers rôles dans la ligue supérieure. 

Un jeu plus tourné vers l'offensif

À titre de comparaison, son prédécesseur Guy Hellers, qui a dirigé les Roud Léiwen pendant cinq ans et demi entre 2005 et 2010, a remporté trois de ses 42 matches, à une époque où les professionnels de l’effectif s’appelaient Jeff Strasser et Mario Mutsch. C’est sous Guy Hellers qu’a eu lieu le miracle de Zurich en septembre 2008, quand le Luxembourg a choqué la Suisse au Letzingrund (victoire 2-1). C’était seulement la deuxième fois que les Roud Léiwen inscrivaient deux buts dans une rencontre sous les ordres de Guy Hellers. Ses deux autres victoires avaient été obtenues plus tôt, en 2007. Face à la Gambie en amical (2-1) puis en Biélorussie lors des éliminatoires de l’Euro-2008. 

Il semble naturellement difficile de comparer les deux époques, d’autant que la naissance de la Ligue des Nations s’est présentée comme une opportunité inédite pour les petites nations de boxer avec des adversaires de leur catégorie. Une compétition créée pour dynamiser le football des équipes nationales qui a sensiblement modifié le rapport au jeu de petites sélections longtemps habituées à défendre dans la majorité des matches internationaux qu’elles disputaient. 

C’est dans ce contexte que le Luxembourg a pu établir de nouveaux plans de jeu plus offensifs, porté par des joueurs créatifs et engranger des victoires probantes lors de la première édition de la Ligue des Nations. Sa progression s’est ensuite poursuivie l’année 2019 lors des éliminatoires de l’Euro-2020, même si les performances observées sur le terrain ne se sont pas traduites sur le plan comptable. On se souvient de deux matches très satisfaisants face à l’Ukraine (défaite 2-1 et 1-0) première du groupe devant le Portugal. Pour son retour en 2020, le Luxembourg a une nouvelle fois confirmé qu’il était entré dans une nouvelle dimension, en allant gagner en Azerbaïdjan et au Monténégro, Luc Holtz a prouvé qu’il était également un entraîneur qui gagne à l’extérieur. De bonne augure avant le déplacement déterminant qui attend les Lions Rouges samedi à Chypre.

Yannis Bouaraba

Les victoires de Luc Holtz en détail 

13 octobre 2020 (Ligue des Nations)   Monténégro 1-2 Luxembourg 

10 octobre 2020 (Ligue des Nations)  Luxembourg 2-0 Chypre

5 septembre 2020 (Ligue des Nations) Azerbaïdjan 1-2 Luxembourg

22 mars 2019 (Eliminatoires Euro-2020) Luxembourg 2-1 Lituanie

15 octobre 2018 (Ligue des Nations) Luxembourg 3-0 Saint-Marin

11 septembre 2018 (Ligue des Nations) Saint-Marin 0-3 Luxembourg

8 septembre 2018 (Ligue des Nations) Luxembourg 4-0 Moldavie

5 juin 2018 (Amical) Luxembourg 1-0 Georgie

22 mars 2018 (Amical) Malte 0-1 Luxembourg

9 novembre 2017 (Amical) Luxembourg 2-1 Hongrie

31 août 2017 (Eliminatoires Coupe du monde 2018) Luxembourg 1-0 Biélorussie

4 juin 2017 (Amical) Luxembourg 2-1 Albanie

29 mars 2016 (Amical) Luxembourg 3-0 Albanie

13 novembre 2015 (Amical) Luxembourg 1-0 Grèce 

5 septembre 2015 (Eliminatoires Euro 2016) Luxembourg 1-0 Macédoine 

10 septembre 2013 (Eliminatoires Coupe du monde 2014) Luxembourg 3-2 Irlande du Nord

14 août 2013 (Amical) Luxembourg 2-1 Lituanie 

29 février 2012 (Amical) Luxembourg 2-1 Macedoine

6 septembre 2011 (Eliminatoires Euro 2012) Luxembourg 2-1 Albanie

9 février 2011 (Amical) Luxembourg 1-0 Slovaquie 

 

Tags# :
Date de publication: 13 novembre 2020

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet