Lire l’article
Reuters

Football

Luc Holtz : Luc Holtz : « Si tu es mené 2-0 après dix minutes… »

C’est un Luc Holtz lucide sur la performance des joueurs qui est arrivé en conférence de presse. Déçu du résultat, le sélectionneur ne trouvait pas grand chose à redire sur le résultat du match.

L’entame du match, très compliquée, a assurément un rôle dans la rencontre selon le sélectionneur. « Si tu es mené 2-0 au bout de dix minutes, c’est très difficile. La manière dont le Portugal a joué a montré que c’était une équipe de classe mondiale. Mais on les a aidé, surtout en première mi-temps. Nous avons trop joué "à la baballe", sans réellement chercher à trouver la profondeur. Eux ont eu des transitions offensives très rapides. Cela fait évidemment la différence. »

La VAR semble néanmoins avoir encore une fois profondément déçu le sélectionneur, qui se voit confirmer match après match des failles de cette technologie :« Au final, on parle de décision humaine. Je me répète sur la VAR, mais nous avons réclamé quelque chose car nous avons clairmeent vu que la faute était en dehors de la surface. Je ne comprends pas son utilisation. Je ne dis pas que ceci change quoi que ce soit au contenu ou au résultat du match, mais je ne suis toujours pas convaincu. »

Que retenir de positif dans une rencontre comme celle-ci ? Peu de choses, si ce n’est l’apprentissage, encore et toujours qui s’en suit : « Cela reste une échéance dans un long processus. On va retenir beaucoup de leçons de cette rencontre, comme ce fut le cas lors de la défaite contre la Serbie. Ce qui est certain, c’est que nous avons été trop lent avec le ballon, il y avait trois niveaux d’écart en termes de précision et de vitesse. » Une différence qui s’explique aussi selon lui à encore une fois, un déficit sur le plan physique. « Je n’ai pas vu la même vitesse chez mes joueurs que lors de la rencontre face à la Serbie. Sans cette fraîcheur pgysique, c’est très compliqué pour nous."

Seule petite éclaircie dans cette soirée triste, la très bonne rentrée d’Yvandro Borges. Auteur d’une excellente seconde période, le jeune joueur a marqué des points en vue d’une place dans le onze de départ dans le futur. Une belle entrée dont le sélecitonneur n’avait pas besoin pour être convaincu de son énorme potentiel. « Je n’avais pas besoin de voir sa prestation d’aujourd’hui pour connaître ses qualités. Hier, je lui ai expliqué mon désir de le ménager après la rencontre face à la Serbie. C’est un joueur sur lequel on va énormément compter dans le futur. Il a des capacitéss de percussions et de dribble fantastique. Son profil est aussi de ceux que je recherche, car nous avons beaucoup de joueurs qui tiennent bien le ballon et ont une belle patte technique, mais nous avons besoin de plus de perforation."

Date de publication: 12 octobre 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet