Lire l’article
© Reuters

Football

L’Ukraine fait chavirer la Suède au bout du suspense

Comparé à un combat de « sous-marins jaunes » en raison de la similarité du coloris de leurs maillots mais aussi du fait de leurs progressions tout en discrétion dans cette phase finale, cette rencontre s’est soldée par le triomphe des Ukrainiens et le naufrage des Vikings.e

La Suède aligne un 4-4-2 pour cette rencontre avec un milieu de terrain renforcé dans lequel Larsson, Olsonet Ekdal et Forsberg auront pour mission de récupérer un maximum de ballon en étouffant le milieu adverse assez haut sur la pelouse. De son côté, l’Ukraine choisit de démarrer les débats en 4-3-3 avec un trio offensif composé de Shaparenko, préféré à Malinovskyi,Yarmolenko, Yaremchuk. Les ailiers Zinchenko et Karavaev auront quant à eux pour rôle d’apporter le surnombre lors des phases offensives…

Les Ukrainiens répliquent avec talent sur un changement d’aile de gauche vers la droite (27eme). Iarmolenko hérite du ballon et trompe toute la défense adverse en délivrant une exceptionnelle passe de l’extérieur du gauche à Zinchenko qui à tout le temps d’armer sa volée de l’extérieur du pied gauche. Olsen touche le ballon mais ne peut le stopper (1 à 0). Vexés, les Nordiques se procurent un coup franc que Larsson, malgré la distance, tente directement mais Olsen, pourtant surpris, parvient à s’en saisir (29eme).

Juste avant la pause dans un temps fort des Blàgult, Emile Forsberg hérite d’un ballon à 25 mètres des cages (42eme) et tente sa chance avec puissance. Sa frappe contrée par Zabarnyi trompe Bushchan qui s’incline (1 à 1).

Minute folle

En seconde période c’est une nouvelle fois Iarmolenko qui porte le danger sur le but adverse sur son côté droit et sert Sydorchuk dont la frappe enveloppée tape l’extérieur des buts de la Suède. Sur l’action qui suit Isak transperce la défense ukrainienne et trouve dans la profondeur Forsberg, à gauche, qui enchaîne instantanément par un tir du plat du pied qui s’écrase au bas du poteau gauche du portier de la Zbirna.
S’en suit une minute folle dans laquelle Kulusevski pour la Suède et encore ce diable de Iarmolenko pour l’Ukraine mettent les gardiens adverses à contribution sans trouver la faille (66eme).

Forsberg s’essaye à son tour en slalomant dans la défense ukrainienne depuis son côté gauche et en expédiant une frappe enroulée des 22 mètres sur la barre adverse. Bushchan était battu (68eme). Accusant le coup après les efforts fournis, les deux camps sont contraints de disputer les prolongations.

La Suède termine à 10

D’emblée, cette rallonge débute par une image terrible lorsque Danielson  réalise un geste fou en taclant au niveau du genou Besedin (95eme) qui ne s’en remettra pas. Daniele Orsato, l’arbitre de le rencontre n’hésite pas une second et expulse le Suédois obligeant le camp des Vikings à se réorganiser pour finir la rencontre en infériorité numérique. Il ne se passera pas grand-chose d’autre dans cette fin de partie hachée par les fautes des uns et des autres. Alors qu’on semble se préparer dans les deux équipes à une inévitable séance de tirs aux buts, Zinchenko d’un lumineux centre aérien côté gauche, trouve la tête décroisée de Dovbyk  (120eme) qui délivre toute une équipe, tout un peuple (2 à 1).

L’Ukraine s’envole en quarts de finale tandis que le sous-marin suédois, après une âpre bataille, coule avec les honneurs…

Karim Imessad

Date de publication: 29 juin 2021

1 Commentaire

Imad El khomsi
C est souvent dans les dernières minutes qu il y a des actions intéressantes
Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet