Lire l’article
© Nancy Lambert

Football

Promotion d’Honneur : Bissen fait couler Mondercange

La 13e journée de Promotion d’Honneur a de nouveau été le théâtre d’un nombre impressionnant de buts (34 – soit une moyenne de 4,25 buts par match) et de quelques surprises. Tout d’abord, Bissen en a planté cinq à Mondercange pour s’imposer 5-2. Le FCM ne profite pas du faux pas de Käerjeng, tenu en échec 2-2 à Schifflange. Dans le bas de classement, Canach s’est offert un grand bol d’air frais en disposant de l’US Esch 3-2.

Bissen inflige une claque à Mondercange

En l’espace d’un match, le FC Mondercange est passé de huit à treize buts encaissés depuis le début de la saison. La meilleure défense du championnat (aujourd’hui à égalité avec Käerjeng) ne gardera pas un très bon souvenir de son déplacement le long de l’Attert. Pourtant, tout avait très bien commencé pour les hommes d’Angelo Fiorucci qui ont pris les commandes dès la douzième minute par une semi-bicyclette de M’Barki, et qui se préparaient à regagner les vestiaires sur cet avantage. Mais un geste défensif malheureux obligeait Monsieur Bourgnon à désigner le point de pénalty en faveur de Bissen, pénalty que transformait François Augusto.

Bissen prit même l’avantage deux minutes plus tard via une tête de Djalo. Severa, puis Kalisa profitèrent ensuite d’une défense de Mondercange trop statique pour porter l’écart à 4-1. M’Barki redonnait espoir aux siens suite à un pénalty pour faute de main juste avant l’entame du dernier quart d’heure, espoir que tua Miguel Fernandes en convertissant une contre-attaque dans les arrêts de jeu. C’est évidemment un Nilton Rocha (entraîneur de l’Atert Bissen) comblé qui réagissait à notre micro : « Revenir de 2-0 pour gagner 2-3 la semaine dernière nous a donné beaucoup de confiance. Aujourd’hui, même si on a gagné 5-2, on a joué contre une très bonne équipe. (…) Après avoir égalisé, on a été supérieurs à eux dans tous les compartiments du jeu. On a marqué cinq buts aujourd’hui. On aurait pu en marquer plus. Mais les trois points restent le plus important. (…) Je veux féliciter mes joueurs pour leur rencontre, mais aussi Mondercange pour l’ensemble de sa saison. Ils ont un excellent coach qui humainement est quelqu’un de très sympathique. »

Avec cette défaite, Mondercange ne peut profiter du faux pas de Käerjeng qui a sauvé un point après avoir été mené 2-0 sur le terrain de Schifflange (2-2 score final). C’est Rumelange qui en profite pour passer en 2e position avec 25 points, grâce à sa victoire 3-1 contre Medernach. L’USR pointe à huit points de l’UNK. Junglinster, tombeur 2-0 de Mertert-Wasserbillig, se replace 4e et pourrait, en cas de succès mercredi lors de son match d’alignement contre Weiler-la-Tour, déborder Rumelange.

Canach est LE grand vainqueur en bas de classement

« OUF ! », s’est certainement dit Jamath Shoffner, le coach de Canach, au coup de sifflet final de la rencontre de ses couleurs contre l’US Esch. Ce ne fut pas de tout repos face à des Eschois qui y ont cru jusqu’au bout. Ahmetxhekaj et Bop avaient placé la Jeunesse Canach 2-0 aux commandes avant que Seco Petit ne réduise l’écart. En deuxième mi-temps, Da Costa Ramos redonna de l’air aux siens en inscrivant le 3-1. Via un pénalty, De Rosas Ribeiro ramenait l’écart à un but, mais c’était trop tard pour l’US Esch, contrainte de s’incliner dans ce match à six points. La victoire, l’un des buteurs du jour, Lissander Da Costa, la retiendra volontiers, mais il n’oubliera pas non plus les erreurs individuelles de son équipe.  « Le score 3-2 ne reflète pas la physionomie du match. On a bien joué et on mérite de gagner plus largement. (…) On est capables de faire de gros matchs, mais il faut gommer les erreurs individuelles. On est sur la bonne voie », concluait-il.

Canach est la seule des équipes actuellement menacées à prendre les trois points ce weekend. Ils en profitent pour prendre la 12e place avec 12 points. Steinsel (13e avec 11 points) et Schifflange (14e avec 10 points) ont longtemps cru finir cette semaine sur une victoire, mais les deux équipes ont été finalement contraintes au match nul face à Mamer, respectivement Käerjeng au terme de rencontres totalement débridées. Ce sont l’US Esch, 15e avec 10 points, et Mertert-Wasserbillig, 16e avec seulement 6 points, qui réalisent la mauvaise opération du weekend.

Les brèves

Jo Reuland (Joueur-Co-Entraîneur de l’Union Mertert-Wasserbillig) : « Avec le capitaine Marvin Roggendorf, nous avons été nommés entraîneurs intérimaires jusqu’à la trêve. C’est un rôle qu’aucun de nous ne connaissait. C’est un défi, mais il nous plaît. (…) On n’a pas bien joué en première mi-temps. Mais en toute honnêteté, on a montré par moments du très beau football en deuxième mi-temps. Il y a moyen de construire sur cette rencontre. (…) On va se battre jusqu’à la fin. C’est ce qui caractérise Mertert-Wasserbillig. » Junglinster 2-0 Mertert-Wasserbillig.

Adriano Junior Ferraz (Joueur du Berdenia Berbourg) : « Marquer le but de la victoire dans les dernières secondes du match, c’est la première fois que ça m’arrive. C’est indescriptible comme sensation. Ça a fait du bien à toute l’équipe. On était bien dans le match. On a touché deux ou trois fois le poteau ou la transversale. Mais on n’a jamais baissé les bras pour finalement marquer à la 94e minute… Ça n’aurait pas pu être mieux. » Berbourg 2-1 Mersch.

Pedro Teixeira (Entraîneur de Steinsel) : « Quand vous êtes dans le fond, tout se tourne contre vous. (…) On encaisse le 1-2 sur un ballon qui partait à côté, dévié dans le but par notre joueur. Puis, en trois minutes, on revient au score et on fait la différence, 3-2. Et puis, on a le carton jaune-rouge qui nous fait mal. Ils n’ont pas eu une occasion, jusqu’à ce qu’un ballon perdu et à nouveau dévié entre dans notre but. (…) Ce n’est pas un mauvais résultat, mais vu la physionomie du match, on aurait dû prendre les trois points. » Steinsel 3-3 Mamer.

Maikel Antunes (Gardien du Sporting Bettembourg) : « C’était un jour sans comme toutes les équipes peuvent en avoir. On n’est malheureusement pas bien entrés dans notre match et l’équipe de Weiler en a profité. Oui, encaisser dans les dernières secondes la semaine dernière a fait mal, mais je ne pense pas que ça ait eu une influence sur le match d’aujourd’hui. Je n’attends rien d’autre qu’une victoire la semaine prochaine. Je suis persuadé qu’on va revenir au top après ces deux défaites. » Bettembourg 0-3 Weiler-la-Tour.

La rencontre à ne pas manquer : Mersch – Schifflange

Il faut avouer que notre choix est biaisé par la rencontre d’alignement qui se tiendra ce mercredi à 20 heures entre Weiler-la-Tour et Junglinster. Selon les résultats de cette rencontre, Mondercange – Junglinster, voire Weiler-la-Tour – Rumelange pourraient être d’un enjeu supérieur. En attendant, nous avons choisi Mersch - Schifflange qui se tiendra le weekend prochain. En cas de victoire, le Marisca pourrait faire un trou déterminant, avec la zone rouge. Dans le cas contraire, on assisterait à un regroupement à seulement deux journées de la trêve hivernale. Seule la victoire comptera.

Andy Foyen

 

Date de publication: 22 novembre 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet