Lire l’article
Albert Krier

Football

Tom Siebenaler : « On peut battre n'importe quelle équipe »

Une deuxième place qui surprend tout le monde, un buteur en feu, une défense retrouvée, le choc face à Dudelange qui se profile... Le capitaine de l'UNA Strassen revient sur le début de saison canon de son club.

Vous êtes la surprise de ce début de saison, en étant deuxièmes après onze journées. Comment expliquez-vous ce départ canon ?

Je suis un peu surpris moi-même ! Je pense que cela est dû à plusieurs facteurs, à commencer par un programme plus abordable qu'en début de saison dernière, ce qui nous a permis de rapidement prendre de la confiance. Sur le terrain, nous avons retrouvé une solidité défensive et on développe, en plus, du jeu offensivement. On essaye de produire du football et cela fonctionne. Et puis les nouveaux joueurs et le nouveau staff amènent de la fraîcheur.

Justement, c'est la première saison de Christian Lutz comme entraîneur de Strassen, et c'est également sa première saison en BGL ligue. Quelle est sa patte ? Qu'a-t-il apporté à l'équipe depuis son arrivée ?

Il m'impressionne beaucoup par sa présence sur le banc de touche et en dehors. Il nous a beaucoup fait travailler défensivement dans un premier temps parce qu'on prenait beaucoup de buts l'an dernier (65). C'est la base, de la discipline défensivement et tactiquement, et après c'est plus facile pour produire du jeu. Ensuite, Christian Lutz a apporté énormément de cohésion : nous avons un gros groupe, de vingt joueurs, et tout le monde va dans le même sens. Tous les joueurs respectent les consignes et les choix de l'entraîneur. Les victoires facilitent tout ça, évidemment.

Nicolas Perez est en feu et en tête du classement des buteurs avec 10 buts. S'est-il fixé un objectif précis dans le vestiaire et jusqu'où pensez-vous qu'il peut aller ?

Lui ne se fixe pas d'objectif précis, en tout cas je ne l'ai pas entendu. De mon côté, je le connais depuis longtemps, j'ai déjà joué avec lui à Differdange où il a déjà mis 18 buts en une saison. Je pense qu'il peut monter jusqu'à 20 cette année. On a besoin de lui, il apporte beaucoup à l'équipe. On voit toute l'importance pour un club d'avoir un vrai buteur.

Pensez-vous sincèrement pouvoir tenir ce rythme sur la durée ?

Contre Wiltz, c'était déjà limite mais on a montré du caractère et on est resté en place. Il reste quatre matchs avant la moitié du championnat, si on prend six points je pense que l'on restera dans le haut du tableau.

Vos objectifs ont-ils évolué avec ces débuts prometteurs ?

Non, on ne va pas changer nos objectifs tout de suite. A la base, nous visions de terminer dans les huits meilleures équipes. Nous allons prendre les choses match par match et on verra un peu plus tard jusqu'où cela nous amène.

Quels sont vos principales limites et les axes prioritaires sur lesquels vous devez progresser ?

Contre Rodange et Hamm, on a montré qu'on était meilleurs que ces équipes. Mais sur les autres matchs, la partie a été serrée jusqu'au bout, avec seulement un but d'écart à la fin à chaque fois. On doit être plus efficaces et être capables de tuer les matchs. Contre Wiltz et Rodange, on se prend des buts faciles sur coups de pieds arrêtés, on peut progresser là-dessus. L'idéal serait aussi que d'autres joueurs que Nicolas Perez marquent afin de ne pas être totalement dépendants.

Vous êtes désormais attendus, vos adversaires ont changé leur regard tactique sur vous, peut-être en jouant plus bas ou de façon plus compacte, est-ce que cela influe votre jeu et votre approche ?

Non, nous essayons au contraire de maintenir notre façon de jouer. On doit continuer de pratiquer du football, tout en restant solides défensivement. Le mieux est de se concentrer sur nous-mêmes.

Lors de la prochaine journée, le 21 novembre, vous affrontez le leader Dudelange, à un point seulement devant vous. Vous pensez pouvoir les battre et prendre le fauteuil de leader ?

On peut battre n'importe quelle équipe, on n'a peur de personne. Même si Dudelange possède la meilleure équipe de la ligue aujourd'hui. Mais ils sont prenables à mon avis... sur un match, en fonction de la forme du jour, du contexte, tout est possible. En tout cas, jouer contre Dudelange est toujours motivant et stimulant. Tout le monde va donner son maximum, même s'ils restent favoris.

 

 

 

Date de publication: 12 novembre 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet