Lire l’article
Conférence League

Football

Tout savoir sur la Conférence League

Si un grand nombre d’équipes du championnat de BGL Ligue se disputent avec ardeur les qualifications européennes, aucun club ne sera - au contraire des années précédentes - présent en Europa League l’an prochain. L’apparition d’une nouvelle compétition européenne change en effet la donne et offrira des parcours continentaux différents pour les clubs du Grand-Duché. Explications :

Article issu de Dribble 22

 

Au vu de l’année extrêmement chargé et inédite, crise du coronavirus oblige, peu de temps a été passé sur l’analyse des changements que s’apprêtent à vivre la grande majorité des équipes de football d’Europe. En annonçant une nouvelle compétition européenne - la Conférence League - l’UEFA a grandement chamboulé le statut quo et offert de nouvelles perspectives.

 

En soi, l’une des différences majeures sera bien entendu le nombre et niveaux des qualifiés. En baissant le nombre de compétiteurs en Europa League de 48 à 32, l’instance dirigeante du football européen a aussi par là reversé ses seize équipes dans la nouvelle coupe. Une délocalisation qui amènera aux chiffres faramineux de 184 clubs en lice au départ de la compétition. 

 

Autre véritable changement : aucun club ne sera automatiquement qualifié pour les phases de groupes. Alors que l’Europa League et la Ligue des Champions attribuent des places automatiquement, la Conférence League elle ne garantira pas cet avantage. Il sera donc ainsi nécéssaire de passer par des tours à élimination directe qui seront au total de quatre. En fonction du classement, chaque équipe entrera dans ces tours de barrages plus ou moins tôt. Pour le Luxembourg, pas de différence en fonction du classement final en championnat : les équipes classés de la seconde à la quatrième place rentreront au tout premier tour, ce qui promet une longue période estivale avant de rentrer officiellement dans la phase de groupes. Si le quatrième du championnat a lui aussi accès à un ticket, cela ne sera pas le cas chaque année. En raison de l’absence de Coupe du Luxembourg, le sésame a été reversé à la fameuse place du con, qui se targuera pour cette fois d’une jolie récompense.

 

Un plateau moins relevé

 

L’absence de places pour l’Europa League peut légitimement être considéré comme une rétrogradation. Après tout, la possibilité de marquer un nombre élevé de points dans l’optique du classement UEFA est ainsi devenue bien plus compliquée, les victoires en Conférence League étant logiquement moins récompensées. Néanmoins, avec un ensemble d’équipes aux niveaux plus modestes, les chances luxembourgeoises de s’offrir un joli parcours semblent augmentées. Un bonus qui se doit d’être tempéré, car tous et chacun savent pertinemment que les qualifications lors des mois de juillet et août sont bien souvent difficiles, entre absence de préparation, effectif pas encore bouclé et déplacements parfois éreintants. 

 

Si certains membres de BGL Ligue parviennent jusqu’à la phase de groupes, il ne sera pas impossible d’assister à de belles affiches. Avec une place pour le 6e des quatre premiers championnats européens, et un ticket pour le 5e de Ligue 1, il y aura par conséquent de réelles probabilités de se retrouver face à des grand noms. Dans un format similaire à la Ligue des Champions (32 équipes divisées en huit groupes), la Conférence League offrira donc seize qualifiés pour les huitièmes de finale qui se dérouleront, au même titre que les quarts et demis -finales en aller retour. Avant la finale sur un match, qui se déroulera pour cette première édition à Tirana. 

 

Pour ce qui est des rencontres, celles-ci se dérouleront en même temps que l’Europa League. Il faudra donc réserver son jeudi soir pour voir possiblement les équipes du pays tenter leur chance dans la compétition. Avec un ticket pour les groupes d’Europa League en cas de victoire finale, la récompense, certes dur à aller chercher semble fort intéressante.

 

Pour le premier du championnat, le parcours sera assez différent. Qualifié pour le premier tour de barrages de la Ligue des Champions, une défaite dans ce parcours les verra ainsi reverser dans la troisième coupe européenne. Ainsi, il ne sera pas impossible de se retrouver avec quatre clubs du Grand-Duché simultanément en lice. 

 

Il semble à l’heure actuelle encore trop tôt pour savoir si cette nouvelle invention de l’UEFA sera bénéfique ou non pour le Luxembourg. Il est ainsi parfaitement possible de voir en cette compétition la relégation des petits dans leur monde sans la possibilité d’accéder au monde des tout-puissants. Néanmoins, il est facile de contredire ce point de vue en constatant qu’avec des affiches plus accessibles, les pensionnaires de BGL Ligue auront l’opportunité d’engranger plus de résultats positifs et ainsi, améliorer le classement UEFA du pays. Deux visions peuvent ainsi s’opposer avec la sempiternelle division entre le verre à moitié vide et à moitié plein. Quoi qu’il en soit, plutôt que de débattre sans fin sur le sujet, nous préférons simplement rappeler aux clubs que, quelque soit la compétition, il ne restera au final qu’un seul objectif : gagner.

 

Si les compétitions s’arrêtaient aujourd’hui, certains clubs qualifiés pour la Conférence League ne seraient pas des enfants de coeur : avec le RC Lens, la Lazio, l’épouvantail Liverpool, le Bayer Leverkusen et le Betis Seville en lice, la tâche paraît ardue. Si l’on ajoute à cela le repêchage de clubs éliminés dans les qualifications pour la Ligue des Champions ou l’Europa League, il serait erroné de voir en ce nouveau trophée un regroupement d’équipes de faible niveau.

 

Tendai Michot

Date de publication: 30 avril 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet