Lire l’article

Football

Zachary Hadji sur les traces de son frère?

Auteur d’un début de saison fracassant et actuel meilleur buteur du championnat, Zachary Hadji semble enfin prêt à exprimer pleinement son potentiel avec le Fola. Peut-il marcher dans les pas de son frère?

Article issu de l'édition 16 du magazine Dribble, disponible en kiosque, dans les clubs et par abonnement.

Il n’est pas aisé d’être joueur de foot et fils de l’immense Mustapha Hadji. Ballon d’or africain en 1998 et buteur en Coupe du monde, la légende du football marocain est passée par le Sporting Lisbonne, La Corogne, l’Espagnol Barcelone ou encore Aston Villa, avant de terminer sa riche carrière au Fola. Il est également difficile d’être un joueur offensif du Fola et aussi le petit frère du « grand » Samir Hadji, avec ses sept années au club et ses près de 130 buts.

Ce double héritage aurait pu être très lourd à porter pour le troisième Hadji à avoir revêtu la tunique du Fola. Arrivé sur la pointe des pieds début 2019 après plusieurs mois sans jouer, Zachary  n’a réellement découvert le championnat que la saison dernière. Sous les ordres de Jeff Strasser, l’attaquant qui vient de fêter ses 24 ans avait participé à une quinzaine de matches, dont un seulement, en tant que titulaire. Quelques bouts de matches dans une saison tronquée qui lui avait seulement laissé le temps de délivrer deux petites passes décisives. 

Loin, très loin du gabarit de son frère aîné, grand et puissant attaquant de pointe, Zachary est également un autre style de footballeur. Plus petit, plus vif mais aussi plus technique et plus créatif. Mais cette saison, le technicien belge Sébastien Grandjean en a fait un pion essentiel de sa ligne d’attaque et le natif de Saint-Avold, en Moselle, semble s’inspirer du sens du but du grand frangin. Avec un bilan presque parfait de sept buts et trois passes décisives, en sept matches de championnat, il a contribué à plus de la moitié des dix-huit buts de son équipe. À lui seul, Zach’ a déjà plus marqué  que cinq autres équipe de BGL Ligue, dont des clubs comme Pétange ou Mondorf… Des chiffres qui ne sont pas une illusion. Mais qui sont surtout une belle manière de rendre à Sébastien Grandjean la confiance qu’il lui accorde depuis le début de saison, et les deux matches européens du Fola, dans lequel le petit Hadji a également marqué en Europa League.

 Avec le départ de Moussa Seydi, c’est peut-être lui qui devra assurer responsabilité de mener le front de l’attaque du Fola, premier du dernier championnat arrêté en mars, mais surtout encore et toujours au rendez-vous en ce début de saison. Le club doyen semble pour le moment être le seul à tenir la cadence imposée par un F91 Dudelange épatant. Avec 18 buts inscrits, les rouges et blanc ont la meilleure attaque du championnat.  Cette saison pourrait être celle de l’éclosion de Zachary Hadji. On se souvient que son grand frère avait également eu besoin d’une saison pour exploser. Six buts lors de sa première saison, puis douze lors de la suivante. Le championnat avait finalement découvert une machine à marquer en la personne de Samir Hadji. Avant de filer en Belgique l’été dernier, il avait terminé avec 23 buts en 26 matches de championnat et il a quitté le stade Emile Mayrisch avec une moyenne étourdissante de 18 buts   par saison… Zachary le sait. On lui a assez rappelé que quand on a le nom Hadji floqué sur le dos, on doit briller…

32e de finale de la Coupe de Luxembourg

Samedi - 17 heures 

 Pratzerthal/Redange  - Fola

Yannis Bouaraba

Tags# :
Date de publication: 16 octobre 2020

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet