Lire l’article

Natation

Le nageur chinois Sun Yang suspendu huit ans par le Tribunal arbitral du sport

Ça résonne comme une fin de carrière. Le sulfureux nageur chinois Sun Yang a été banni huit ans par le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour la destruction à coups de marteau d’un échantillon lors d’un contrôle antidopage inopiné, en septembre 2018, a annoncé le TAS à Lausanne vendredi.

Le panel du TAS a décidé à l’unanimité que Sun Yang avait violé les règlements de la FINA. « C’est une chose de remettre en question l’accréditation du personnel chargé des tests antidopage mais c’en est une toute autre de venir à détruire les échantillons, éliminant toute possibilité de futurs tests », a écrit le TAS dans son communiqué paru vendredi.

Privé de JO

Triple champion olympique et sacré onze fois champion du monde, se voit ainsi privé à 28 ans des Jeux olympiques de Tokyo, l’été prochain.

Il est le premier Chinois a avoir été sacré champion olympique de natation chez les hommes (Londres-2012, 400 et 1500 m), Sun Yang risquait de deux à huit ans de suspension. En 2014, le nageur avait déjà été suspendu trois mois pour un contrôle positif à un stimulant (trimétazidine).

En revanche et malgré sa suspension, il conserve l’ensemble de ses titres acquis avant remportés postérieurement au contrôle rocambolesque, notamment les médailles d’or des 200 et 400 m libre à Gwangju (Corée du sud) en juillet 2019.

Tags# : NATATION SUN_YANG
Date de publication: 24 juillet 2020

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet