Lire l’article
© Reuters

Omnisports

Tokyo 2020: une journée marquée par deux records du monde

En athlétisme, Sydney McLaughlin a remporté le 400m haies dans un temps record. Tandis qu'en cyclisme sur piste, l’équipe italienne s'en est remise à Filippo Ganna pour battre les favoris danois.

La semaine qui vient de s’écouler a été marquée par plusieurs nouveaux records du monde aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, avec l’athlétisme comme principal protagoniste depuis dimanche. Mercredi, ce fut au tour de l’Américaine Sydney McLaughlin de battre son record du monde du 400 m haies en finale olympique avec un temps en 51''46. 44 centièmes de moins que les 51''90 qu’elle avait elle-même établit comme record du monde il y a un mois dans l’Oregon. Sa compatriote Dalilah Muhammad (51'58'') prend l’argent, alors que la médaille de bronze, avec un temps de 52''03 (nouveau record européen), est allée à la Néerlandaise Femke Bol.

L’héritier d’Usain ?

André de Grasse a remporté la médaille d’or du 200 m masculin. Le Canadien a réalisé un temps de 19''62, le huitième le plus rapide de tous les temps. L’Américain Kenny Bednarek a pris la médaille d’argent avec un temps de 19''68, et son compatriote Noah Lyles, le grand favori, a dû se contenter de la médaille de bronze après avoir réalisé un temps de 19''74.

L’Italie en or à Tokyo

L’équipe italienne de cyclisme sur piste a remporté la médaille d’or de la poursuite par équipe masculine avec un nouveau record du monde établi à 3'42''032, battant en finale le Danemark, médaillé d’argent. L’équipe transalpine est composée pour Simone Consonni, Francesco Lamon, Jonathan Milan et du champion du monde du contre-la-montre sur route Filippo Ganna, qui a produit un effort monumental dans le dernier relais pour faire gagner l'Italie.

Basket: la France élimine l’Espagne, le Japon, la Serbie et les États-Unis se qualifient pour les demi-finales féminines

Un duel intense a eu lieu cet après-midi à Tokyo en basket-ball féminin où l’équipe française a battu l’Espagne, 67-64. Dans le premier quart-temps, les Françaises ont fait la différence et pris l'avantage 16-21. Les deuxième et troisième quarts-temps furent très disputés, et bien que l’Espagne se soit ensuite montrée plus précise dans ses attaques, ce n’était pas suffisant pour battre les bleues. Plus tôt dans un match très serré, le Japon a éliminé la Belgique, 86-85, et les États-Unis ont fait de même avec l’Australie 79-55, et également la Serbie avec la Chine 77-70.

Date de publication: 04 aout 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet