Lire l’article
volleyball.lu / Francis Manderscheid

Volleyball

Andy Koenig : « On monte clairement de niveau ! »

L’attaquant de Lorentzweiler est prêt pour son rendez-vous avec le Vieux-Continent. Entretien avant le match face à Bucarest, jeudi soir.

La confrontation avec le Steaua figurera comme ta deuxième participation à une joute européenne. Comment l’abordes-tu ?

Avec un peu plus d’expérience que lors de mon premier match européen en 2005, déjà avec Lorentzweiler, contre Ulster. Ce n’est pas forcément un bon souvenir car on s’était incliné. Mais ça, c’était il y a 16 ans maintenant. Là, je l’aborde avec plus de sérénité, surtout qu’on va enfin pouvoir compter sur un effectif au complet.

En face, se tiendra le Steaua Bucarest qui vient d’enchainer cinq succès d’affilée dans son championnat. Quel est l'objectif lors de ce 16ème de finale de CEV Challenge Cup ?

On veut essayer de gagner, leur faire mal et leur montrer qu’on sait jouer au volley. Ils possèdent plus de professionnels que nous dans leur groupe et ils s’entrainent deux fois par jour. Leurs joueurs ne vivent que de ça pendant que nous on travaille à côté. Mais on donnera tout pour nous et notre public. Ce n’est pas tous les jours qu’on reçoit l’Europe à la maison.

Que sais-tu de cette équipe roumaine ?

Notre coach a réalisé un gros travail de statistiques et de vidéos les concernant. Malgré cela, on ne sait pas énormément de choses d’eux car leur championnat n’est pas diffusé à l’international. On connait cependant leurs résultats et leurs joueurs. Et clairement on monte de niveau ! Selon moi, c’est au-dessus de Strassen.

Le VC Strassen, contre qui vous vous êtes inclinés le week-end dernier. Alors qu’approche la phase retour du championnat, la saison de Lorentzweiler demeure jusqu’à présent poussive…

Et pourtant, on avait bien commencé. Mais on ne peut pas prétendre accrocher des adversaires qui ont un bon niveau alors qu’on déplore des absences pour des causes administratives. Mais on ressent sur le terrain que notre niveau va en s’améliorant. Nous sommes pour l’instant cinquièmes mais clairement capable d’aller chercher les Playoffs.

Tu avais arrêté ta carrière lors de la trêve estivale. Pourquoi avoir repris ?

Je suis âgé de 36 ans et à la base je me suis dit que je voulais profiter de ma famille les week-ends. Mais tout s’est assez mal goupillé au sein du club en début de saison concernant les transferts. Nos deux joueurs clés sont seulement qualifiés administrativement maintenant. Et entre nous, savoir que j’allais jouer l’Europe c’est une sacrée cerise sur le gâteau !

Lorentzweiler – Steaua Bucarest (ROU), jeudi 2 décembre à 20h

Date de publication: 01 decembre 2021

0 Commentaire

Voir tous les Commentaires

Sur le même sujet